AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gol Mood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Gol Mood   Mer 1 Déc - 18:12

5 jours, 16 heures, 3 minutes.

Depuis son retour sur Vulcain, Spock agissait comme il avait toujours du le faire. Il avait rejoint la demeure familiale, retrouvé son père et sa mère pour une durée indéterminée. Si sa mère avait fait preuve d'une réaction typiquement humaine en l'accueillant avec joie et jovialité, son père l'avait salué sans un mot. Il était plus serein pour le vulcain de faire face à ce genre de réaction plutôt qu'à celle de sa mère.

Il sentait qu'Amanda voulait lui demander les raisons de son retour auprès d'eux mais il sentait l'influence de son père pour qu'elle n'en fasse rien. Spock en remerciait son père intérieurement. Il aurait été extrêmement gênant pour lui d'exposer les raisons de son départ et plus encore de devoir mentir à ses parents. De plus, sa mère était suffisamment heureuse de le retrouver à ses côtés pour lui éviter des questions inappropriées.

Il s'était donc remis à travailler à l'académie vulcaine des sciences en attendant une affectation plus officielle au sein de l'ambassade vulcaine.

5 jours, 16 heures, 8 minutes.

Le temps lui semblait relativement long, et il était certain que ses efforts permanents pour ne plus penser au Capitaine James T. Kirk constituaient un facteur déterminant dans cette distorsion subjective du temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Ven 3 Déc - 21:17

5 jours s'étaient écoulés depuis le départ de Spock. 5 jours que Jim se conduisait en véritable machine. Il ne parlait que lorsque ça concernait son travail et le reste du temps s'isolait soit dans sa cabine, soit dans les jardins (lorsqu'il était sûr qu'il ne serait pas dérangé).

Il jouait distraitement avec le contenu de son assiette, assis seul à une table du mess. Indifférent à ce qui l'entourait, Kirk n'entendit pas Scotty s'adresser à lui.

Plus tard

L'Enterprise faisait route vers Vulcain. L'ingénieur en chef avait fait la demande de retourner à l'Académie des Sciences, concernant les dernières modifications apportées au vaisseau. Kirk ne s'intéressait absolument pas aux soucis de la mécanique (chose absolument anormale puisque, habituellement, il bondissait au moindre problème concernant sa Dame de Fer). Ce qui occupait ses pensées, c'était la possibilité de tomber sur celui qui l'avait fuit purement et simplement.

En tant que capitaine, Jim était dans l'obligation de descendre sur la planète avec Scott. Et ce qu'il redoutait arriva : dans un couloir, bienheureusement frais de part l'enfoncement dans des parois rocheuses d'une montagne, Jim Kirk tomba face à Spock.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Dim 5 Déc - 19:15

Spock marchait calmement le long du couloir principal de l'académie des Sciences. Son comportement parut totalement normal aux yeux des autres vulcains mais si l'on observait suffisamment l'ancien officier en second, la vitesse de ses pas et ses épaules légèrement recourbées paraissaient comme autant de signes de nervosité.

Il avait reçu seulement la veille le mémo l'informant que l'Enterprise faisait route à nouveau vers Vulcain, sous la demande apparente de l'ingénieur en chef Monsieur Scott. Lorsque Spock apprit la nouvelle, il se demanda longuement qu'elles étaient les erreurs qu'il avait faites qui avaient bien pu amener à une nouvelle révision de son ancien vaisseau d'argent.

Il se remémora dans le détail le plus précis chacun des travaux qu'il avait effectué pour essayer de déceler celui qui avait mal fonctionné. C'était le meilleur moyen pour lui d'éviter que ses pensées ne se focalisent sur la venue d'une autre personne qui le perturbait aujourd'hui plus que jamais.

Il avait du mal à percevoir le comportement qu'il devrait avoir en présence de son ancien Capitaine ni même la façon dont celui-ci agirait. Il était vrai que ces 5 jours passés lui avaient paru extrêmement long. Alors qu'il était resté concentré tout le temps sur son travail, cette relativité n'avait rien de logique.

Il n'eut pas le temps d'y penser plus longuement que son chemin croisa abruptement celui de... James T. Kirk.

Son coeur s'emballa et il mit toute son énergie à chasser son appréhension.

_Bonjour, Capitaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Dim 12 Déc - 15:40

(bon après 10 ans, serait temps que je m'y remette XD)

_Bonjour, Capitaine.

-Bonjour Spock.

Jim s'était montré calme, posé, comme s'il ne s'était rien produit entre eux. Avec cependant une variante : le capitaine n'avait pas souri.

Un changement qui n'avait sûrement pas passé inaperçu pour le Vulcain, mais Kirk ne pouvait pas jouer la comédie à ce point là.

Puis, la conversation s'orienta sur le problème de la mécanique et ce fut Scotty qui parla le plus, Kirk se contenant d'assister à tout ça. A certains moments, il ne pu s'empêcher de jeter certains regards vers Spock. C'était sûrement présomptueux de sa part, mais il avait l'impression qu'à de nombreuses reprises, le Vulcain avait posé son regard insistant sur lui. Mais le capitaine finit par se dire que c'était son imagination, ou plutôt ce qu'il aurait aimé que Spock fasse. Pour se sentir un minimum important aux yeux de l'autre homme qui sait ?

Le discours et les procédures de réparations finies, l'équipage avait quartier libre le temps que l'Enterprise puisse reprendre la route. Certains en profiteraient sûrement pour refaire un tour, voir même loger sur la terre ferme.

Jim ne savait quoi décider. Si Spock participait aux réparations, il irait certainement sur le vaisseau. Et donc, Kirk avait deux fois plus chances de se retrouver face à face avec lui. Mais si ce n'était pas le cas, vallait mieux retourner là haut. Le plus simple aurait été de connaître l'emploi du temps du Vulcain, mais il se voyait mal poser cette question plutôt embarrassante.

Peut être, finalement, se contenterait-il de flâner sans se soucier de l'endroit où il irait, et échouerait dans un bar tenu par d'autres espèces non vulcaines. Là, c'est sûr qu'il ne risquait pas de croiser de personnages aux oreilles pointues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Dim 12 Déc - 16:20

Les salutations furent brèves puisque l'ingénieur en chef M. Scott entrepris de parler des disfonctionnements de la technologie vulcaine sur l'ENterprise et des réparations envisagées. Spock avait privilégié sa conversation avec l'ingénieur de Starfleet, estimant qu'il était plus logique et efficace de converser sur le sujet de leur venue sur Vulcain sans perdre de temps. Une pensée semblait pourtant assaillir ses pensées : Le Capitaine Kirk n'avait exprimer d'aucune façon que ce soit son émotion quant à leur rencontre. Ce n'était pas que le vulcain demandait ce genre d'attention purement humaine. Mais ce genre de comportement avait toujours partie intégrante de l'homme qui se tenait à ses côtés et dont tout éclat de vie semblait avoir quitté son regard.

Il ne comprenait pas bien pourquoi ce manque de réaction l'avait déstabilisé au point de pas arriver à focaliser l'entièreté de son esprit sur sa conversation avec M. Scott. Son regard vacillait parfois sur le Capitaine Kirk, observant avec minutie les moindres détails physiques chez Kirk qui sortaient du domaine de la familiarité. Ce n'était pas la première fois que Spock devait faire face à deux genres d'émotions contradictoire : le soulagement de retrouver un supérieur et ami apprécié et compétent, et le trouble de le retrouver aussi... diminué. Spock n'avait jamais su mettre des mots sur ce genre de combat spirituel qui lui avait toujours paru futile et source de faiblesse. Pourtant, cette fois-ci, il était plus concerné par l'état de santé du Capitaine Kirk que par son illogique raisonnement.

La conversation prit fin sans que Spock ne trouve à y redire. Il avait de toute façon suffisamment mémorisé les problèmes dont avait fait mention l'ingénieur et son esprit étudiait déjà mentalement les solutions à y apporter. Si Kirk était resté silencieux durant leur échange par vif intérêt, le vulcain n'avait rien perçu de tel. Il lui semblait en réalité absent. Les réflexions dans lesquelles Kirk semblait être plongé alors que M. Scott les avait déjà quitté pour remonter à bord de l'Enterprise confirma ses observations.

_J'estime le temps des réparations sur l'Enterprise supérieur à 4,5 jours, Capitaine. Puis-je vous demander ce que vous compter faire durant votre séjour sur Vulcain ?


Spock se demanda un instant si sa question n'était pas déplacée. Mais Kirk l'avait habitué à agir ainsi en sa présence. Il ne travaillait dorénavant plus sous ses ordres mais il estimait que Kirk méritait qu'il se comporte avec lui comme il le lui avait toujours demandé. Il espérait aussi que le Capitaine soit arrivé à contrôler ses émotions et que sa présence à ses côtés ne soit pas devenue source de désagrément.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Mar 14 Déc - 21:12

Jim était quelque peu déstabilisé par la question de Spock. Cependant, il n'exprima pas sa surprise, restant un maximum impassible. Il ne voulait pas montrer sa vulnérabilité, ni que son ami l'avait transformé en un être déprimé et pathétique. Aussi répondit-il à la question d'un ton détaché et sans expression.

-Je ne sais pas bien. J'ai entendu qu'un bar irlandais s'était ouvert dans le quartier touristique de la ville. Il me sera sûrement agréable d'y passer la soirée après une bonne balade. Sinon j'ai une montagne de paperasse qui s'accumule sur mon bureau et qui ne demande que mon attention.

En gros des activités qui lui assurerai un minimum de ne pas se retrouver à proximité du vulcain.

Pourtant, il voulait être près de Spock. Mais, si ça devait être le cas, il avait peur de faire un nouveau faux pas et aggraver encore plus la situation qu'il ne l'avait déjà fait.

Oui, il voyait pire que le départ du vulcain. La perte définitive de son respect et son amitié, qu'il semblait encore avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Mar 14 Déc - 22:14

Spock observa le Capitaine Kirk. Il pensa que c'était la première fois qu'il le voyait réagir ainsi en sa présence. Bien que les intonations de sa voix se voulaient neutres et l'expression de son visage impassible, le vulcain connaissait assez bien ce genre de mimiques pour les reconnaitre sur une autre personne. Il eut un bref souvenir de ses jeunes années sur Vulcain, lorsqu'il supportait les brimades de ses camarades de classe. Il reconnut en Kirk ses propres tentatives d'impassibilité. Et s'il avait réussi à maitriser ses émotions en grandissant, Kirk était loin d'avoir acquis une telle maitrise. Kirk était un homme bien trop spontané pour cela.

Spock se contenta de noter cette information dans le coin de son esprit sans en faire mention au Capitaine. S'il voulait après tout lui faire croire qu'il était émotionnellement détaché, pourquoi ne le laisserait-il pas penser que son comportement avait produit l'effet désiré ? Il ne voulait pas mettre l'humain en question spécialement mal à l'aise, et il savait que ça serait le cas s'il faisait part de ses observations. Et puis, il éprouvait un certain soulagement à se retrouver en présence d'une entité familière. Son adaptation à sa vie sur sa planète natale prenait plus de temps qu'il ne l'aurait d'abord pensé. Il lui faudrait plus de temps pour se sentir à nouveau chez lui, plus que sur l'Enterprise auprès des hommes tels que le Capitaine Kirk.

_Puis-je me permettre de vous servir de guide pour votre ballade ? Il serait plus logique qu'un vulcain vous serve de guide durant votre séjour. Je ne fréquente pas les bars de la ville mais j'ai quelques sites en ma connaissance très intéressants à visiter.


Il était après tout logique qu'il propose son aide au Capitaine Kirk. Pour tout ce qu'ils avaient traversé ensemble durant leurs années de service et pour leur amitié qu'il estimait encore profondément. De plus, il connaissait réellement très peu de vulcains qui seraient prêt à se dévouer à ce genre de tâche pour des humains. Si Spock avait appris à en apprécier certains d'entre eux durant ses longues années passées à leurs côtés, il savait que ce n'était pas le cas pour le reste de ses confrères.

_Vous êtes libre de refuser, bien entendu. Je comprendrais que l'administration de Starfleet ait un attrait plus intéressant à vos yeux.

Spock se surprit à réprimer un léger sourire. Il s'étonna de retrouver avec autant d'aisance les habitudes qu'il avait prises au sein des humains. L'ironie avait trouvé un attrait particulier à ses yeux, comme un héritage qu'il pouvait garder en sa mémoire de ses années au sein de la Fédération. Il n'avait, après tout, quitter son poste sans aucun enthousiasme particulier. Il lui était seulement apparu nécessaire et pertinent de laisser son poste pour le bien être de l'Enterprise et de son Capitaine. Ex Capitaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Mer 15 Déc - 22:50

_Puis-je me permettre de vous servir de guide pour votre ballade ? Il serait plus logique qu'un vulcain vous serve de guide durant votre séjour. Je ne fréquente pas les bars de la ville mais j'ai quelques sites en ma connaissance très intéressants à visiter.

Jim n'avait pas prévu ce type de réponse. Il aurait plutôt attendu un commentaire honteusement logique du style "l'abus de boisson n'est pas conseillé".

Il se sentait tiraillé. Il avait envie que Spock l'accompagne, terriblement envie. Envie de marcher à ses côtés, de parler avec lui, comme ils l'avaient si souvent fait auparavant. Le "bon vieux temps" lui manquait.

Mais retrouver ce bonheur simple d'autrefois, lui ferait de nouveau espérer quelque chose de plus grand. Un espoir qui s'était évanoui il y a plusieurs jours.

Kirk avait passé trop de temps à essayer de se faire une raison et, bien que ça l'avait plongé dans une profonde dépression, il avait fini par abandonner. Il ne voulait plus de cette douleur.

_Vous êtes libre de refuser, bien entendu. Je comprendrais que l'administration de Starfleet ait un attrait plus intéressant à vos yeux.

Le capitaine saisit l'opportunité de cette dernière phrase.

-Je crois, en effet, qu'il serait plus sage de ma part de me consacrer à ma tâche plutôt que de la remettre à plus tard.

Il fuyait de nouveau. Cela vallait mieux, même si ça lui brisait encore plus le coeur (si toutefois c'était possible de briser un coeur qui l'est déjà en mille morceaux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Mer 15 Déc - 23:47

_Trés bien, Capitaine.

Spock croisa à nouveau les mains dans le dos. Son regard ne changea pas, son expression resta la même, peut-être légèrement plus fermée. Pourtant, il venait de comprendre qu'il avait perdu l'amitié du Capitaine Kirk. L'expression de son visage, le ton de sa voix, le refus à peine voilé de son invitation, l'absence de réaction à la bribe d'humanité qu'il avait laissé transpercer dans sa voix malgré lui; tous les facteurs d'un savant calcul dont le résultat était simplement la perte définitive de ce lien particulier qu'il aait fini par partager avec cet humain.

C'était le processus naturel de leur vie. En particulier de la sienne qui allait durer bien plus longtemps que celle de Kirk. Il connaitrait plus de vies, ferait plus de rencontres, et plus de ruptures.

Le processus naturel de la vie, son père n'avait eu de cesse de lui rappeler durant ses plus jeunes années. Il n'en comprenait le sens que maintenant. Et il éprouva un certain contentement d'avoir tirer cette leçon maintenant, avant qu'il ne se fourvoie plus longtemps encore dans ses attentes un peu trop humaines et qu'il reprenne le chemin que son héritage vulcain avait tracé pour lui.

_Je vous souhaite de passer un agréable séjour sur Vulcain, Capitaine.

Spock salua poliment l'humain qui se tenait maintenant en face de lui. Aucune froideur dans sa voix, aucune marque d'émotion sur son visage. Il se sentait même serein.

_Longue vie et prospérité.

Spock se détourna et retrouva le chemin de son lieu de travail dans un silence total. Vulcain lui offrait maintenant le calme et la sérénité qu'il avait tant recherché depuis son retour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Jeu 16 Déc - 21:16

_Longue vie et prospérité.

Le salut vulcain sonnait comme un adieu aux oreilles de Jim. Voilà, c'était fait. Maintenant, plus jamais il ne reverrai Spock. C'était fini.

Jim se senti mourir à l'intérieur et s'efforça de ne rien laisser paraître.

Les scientifiques vulcains prirent congé. Scotty décida d'aller faire un tour en ville. Quant à lui, il n'était plus d'humeur pour une balade et un tour au bar. Il demanda à être remonté sur l'Enterprise.

Alors que Kirk se dirigeait d'un pas plutôt pressé vers sa cabine, il croisa McCoy dans un couloir. Ce dernier, fin psychologue et personnage particulièrement curieux lui demanda comment il se sentait d'avoir revu "l'elfe au sang vert".

Le capitaine ne répondit pas et dépassa le médecin, le laissant en plan, complètement surpris.

Une fois dans ses quartiers, il s'enferma à double tour. Puis, il glissa à terre, le dos toujours collé à la porte. Il plia les jambes, enroulant ses bras autour d'elles et son corps fut secoué par les sanglots.

Combien de temps resta-t-il ainsi, il ne le savait pas. La seule chose qu'il sut le lendemain, c'est qu'il avait fini par s'endormir sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Sam 18 Déc - 17:54

Trois jours plus tard



_Pourquoi es-tu si triste, mon enfant ?

Spock eut besoin de plusieurs longues secondes pour comprendre que sa mère s'adressait à lui. Concentré sur la nouvelle articulation qu'il comptait mettre en place entre la technologie vulcaine et le moteur de l'Enterprise, il n'avait pas entendu sa mère entrer dans la pièce. Lorsqu'il leva enfin son visage pour le poser sur Amanda, elle arborait son visage humain habituel : empli d'émotions. Ses traits reflétaient à ce moment là une profonde inquiétude. Spock fronça les sourcils, ne comprenant pas pourquoi sa mère ressentait une telle émotion bien qu'il en avait aujourd'hui l'habitude.

_Votre réflexion est hors de propos, mère. Je suis concentré sur mon travail, mon comportement ne suscite aucune émotion particulière.


Le visage de sa mère s'étira pour laisser apparaitre un petit sourire triste. Spock fut incapable d'expliquer pourquoi. Il avait toujours trouvé sa mère difficilement compréhensible.

_Spock, je suis ta mère depuis suffisamment longtemps pour savoir quand tu es triste. Crois-le ou non mon fils, il y a des signes qui ne trompent pas.


Le vulcain préféra ne pas prendre en compte la dernière remarque de sa mère, sachant pertinemment qu'essayer de la convaincre du contraire serait une perte de temps inutile. Il se replongea donc dans son travail, sans faire état de la présence de l'humaine.

_C'est à cause de Jim, n'est-ce pas.

Spock ne put s'empêcher de tiquer très légèrement en entendant le prénom de son ancien Capitaine dans la bouche de sa mère. Il arrêta d'écrire mais ne releva pas pour autant son visage.

_Je sais que tu ne souhaites pas en parler, et je respecte ta décision. Mais plus le temps passe et plus ton état empire. C'est à cause de lui que tu as quitté Starfleet.


Ce n'était pas une question. Pourtant, cela aurait logiquement du en être une. La perspicacité de sa mère ennuyait parfois profondément le vulcain. Cela signifiait qu'il n'arrivait pas à contrôler encore parfaitement ses pensées et son comportement. Si Amanda avait pu s'en apercevoir, qui d'autre encore ? Spock entendit sa mère soupirer et sentit qu'elle venait prendre place à côté de lui. Il accepta alors enfin de relever la tête de son travail, le visage toujours impassible.

_Je ne vois pas ce qui vous fait dire ça, mère.

Amanda l'observa quelques secondes avant de poser lentement sa mère contre sa joue droite. Spock n'avait jamais été un adepte des contacts physiques mais ceux de sa mère, même s'ils le gênaient, étaient toujours empli d'une grande chaleur.

_Ton regard s'éteint de plus en plus. S'il te plait, mon enfant, raconte moi ce qui te rend ainsi.

Spock hésita quelques secondes.

_Cela ne changerait rien, mère. Parler est inutile, ce ne serait qu'une perte de temps et je ne dois pas me laisser distraire dans ma tâche.

_Et après ça, que feras-tu ? Quel travail sera assez important pour t'empêcher de penser à lui ?

Spock ne dit rien. Il était assez déstabilisant pour lui d'être ainsi analysé par sa mère. Plus encore lorsqu'elle tombait juste. Et le plus difficile était qu'elle tombait souvent juste.

_Je ne vois pas de qui vous voulez parler, se défendit-il.

Mais très vite le regard de sa mère lui fit comprendre qu'il ne servirait à rien de continuer à lui mentir. Pourtant, Spock n'avait aucune envie de parler. Plus encore de parler du Capitaine. Il avait enfin réussi à retrouver sa raison et reprendre la place qui était la sienne. Il avait certes perdu l'amitié de Kirk et cela été dommage, mais il n'y avait aucune autre espèce d'importance à y mettre. Ce qui était en total contradiction avec ce que sa mère disait de lui.

_Le lien qui m'unissait au Capitaine Kirk n'est plus, fini-il par admettre. Je suis parti car notre équipe n'était plus fonctionnelle et qu'il en allait de la sécurité de l'Enterprise et de son équipage.

Sa mère laissa lentement retomber sa main. Elle continua de le regarder avec ce qu'il associait à de la tendresse, lui intimant silencieusement de lui donner plus d'explications. Spock ne désirait pas lui donner les raisons de cette rupture, même si sans elles ses réponses n'étaient qu'à demi complètes. Mais son esprit le pousser à s'exprimer davantage et il céda à ses injonctions sans en comprendre la logique.

_Les attentes du Capitaine à mon égard ont changé. Ne pouvant lui offrir ce qu'il demandait, la démarche la plus logique était de démissionner, avant que cette incompatibilité n'engendre des conséquences trop graves.

_Et quelles sont les conséquences de ta décision aujourd'hui ?

Spock baissa lentement le regard. Celui de sa mère était bien trop perspicace pour qu'il continuer de s'y confronter.

_La Capitaine Kirk continue de servir Starfleet. Il semble avoir réalisé que ma décision était la bonne et ne souhaite plus revenir sur le passé.

Il savait cette affirmation purement interprétative. Mais il aurait été bien incapable d'émettre une autre hypothèse. Il savait sa logique fondée.

_C'est lui qui t'as dit ça ou s'agit-il d'une conclusion personnelle ?

Spock releva le regard pour le poser à nouveau sur le visage de sa mère. Son silence sembla bien plus éloquent qu'il ne l'avait imaginé puisqu'il aperçut sa mère secoué légèrement la tête.

_Spock, mon enfant chéri, tu n'arrives pas toi-même à comprendre ce que tu ressens et tu imagines que tes interprétations émotionnelles sont toujours exactes ? Cela me parait pourtant profondément illogique. Es-tu satisfait de votre situation actuelle ?

Spock réfléchit quelques instants. Il n'avait jamais pensé que son interprétation puisse être erronée. Pourquoi l'aurait-elle été ? Quant à savoir s'il était satisfait de la situation actuelle, il ne sut quoi répondre exactement.

_Le fonctionnement de l'Enterprise est à nouveau assuré.

_Ce n'est pas ce que je te demande, Spock. Votre séparation te convient-elle ?

Spock se retourna vers la fenêtre qui leur faisait face, peinant à dire à haute voix la réponse pourtant spontanée qui se dessinait dans son esprit.

_Non.

Les épaules d'Amanda s'affaissèrent lentement et un petit sourire étira le coin de ses lèvres. Spock ne le vit pas, légèrement confus par ce que sa mère lui faisait prendre conscience.

_Je ne crois pas non plus que le Capitaine Kirk se satisfasse de ça. Il me parait plus logique que vous en parliez directement afin de résoudre le problème, quel qu'il soit.

Spock resta silencieux.

_Mon enfant, juste pour cette fois j'aimerais que tu suives mon conseil. Fais-toi une faveur, mets de côté la logique et laisse parler tes sentiments.

Amanda s'approcha doucement de son fils et déposa un léger baiser au milieu de sa joue. Il l'entendit ensuite se lever pour quitter la pièce en silence, le laissant seul assis à son bureau.

Ecouter ses sentiments ? C'était pourtant tout ce qu'il évitait de faire. Demander cela à un vulcain c'était comme demander à un humain de ne rien ressentir. Il était moitié humain certes, mais ce n'était pas la voie qu'il avait choisi de suivre. Il ne pouvait pas nier que la situation ne le satisfaisait pas mais il n'avait pas vraiment le choix. L'intérêt de tous primait sur celui d'un seul. C'était pour cela qu'il avait décidé de partir de chez lui. Non, de rentrer chez lui.

Spock referma son carnet de note, il était inutile de continuer à vouloir travailler, son esprit n'était pas suffisamment calme et concentré pour cela. Il se rappelait les mots que sa mère avait eu : parler avec le Capitaine Kirk. L'idée d'être de nouveau confronté à lui le mettait inexplicablement mal à l'aise. Leur dernière entrevue avait pourtant été courtoise. Courtoise mais froide, il ne pouvait pas le nier. Devait-il les replonger tous les deux dans cette situation inextricable ? Il ne se sentait pas le droit d'imposer cela au Capitaine.

Pourtant, il réalisa qu'il avait envie de le revoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Sam 18 Déc - 20:30

Jim prenait son petit déjeuner dans ses quartiers. Ses yeux affichaient de vilaines cernes et il lui fallait un peu de temps pour se remettre les idées en place.

Alors qu'il jouait distraitement avec ses oeufs brouillés du bout de sa fourchette, la sonnette retentit. Il n'avait pas encore pu répondre que le docteur McCoy entrait en trombe dans la pièce, parlant d'une voix forte et colérique, comme si le capitaine était un enfant qui avait fait une (très) grosse bêtise.

_Jim maintenant ça suffit !! J'exige de savoir quelle foutue mouche vous a piqué ces derniers jours !!

-Mais r...

_Oh et ne me dites surtout pas "rien" ! Vous avez maigri, vous vous désintéressez de tout et fuyez tous le monde. Alors maintenant mon p'tit père vous allez vite rebrancher les connecteurs de votre cervelle dans les bonnes prises !!

Kirk avait rarement vu McCoy dans cet état, d'autant plus qu'il reprennait son accent du fin fond de la gérogie. Il se contentait de fixer le médecin avec des yeux ronds comme des soucoupes, le bec complètement cloué.

_Ecoutez, Jim, repris Léonard d'un ton plus doux, vous êtes mon ami et je m'inquiète juste pour vous. Depuis que Spock est parti, vous n'êtes plus que l'ombre de vous même. Et si j'écoute mon instinct, j'en déduis que c'est un problème de coeur qui vous met dans cet état.

-Comment avez-vous deviné ?

_J'ai vu votre état troublé après l'incident avec Rayna. Ici, c'est même pire. Simple déduction.

Jim faisait confiance à son ami et il avait besoin de parler à quelqu'un qui ne le jugerait pas.

-Après cet incident justement, j'ai ... j'ai pris conscience de mes sentiments pour Spock.

Le médecin ne dit rien.

-Vous n'êtes pas ... surpris ?

_Il en faut plus pour me surprendre Jim. Et ce bougre d'elfe aux oreilles pointues et vous êtes liés par une amitié très forte. Je crois que je me suis toujours attendu à la voir évoluer en quelque chose d'encore plus fort.

-Quoiqu'il en soit, Spock m'a rejeté.

"Bourrique au sang vert" pensa McCoy.

_Et donc, vous avez jeté l'éponge. Parce qu'il vous a rejeté. Mais bon sang, qui êtes-vous et qu'avez vous fait de James T. Kirk ?

-Léonard, c'est de Spock dont-il s'agit. Un vulcain. J'ai fait une erreur grossière. Il est partit. Que vous faut-il de plus ?

_Mais vous battre enfin ! Ce n'est pas votre genre d'abandonner et de vous laissez dépérir ! Alors écoutez-moi bien, nous avons encore trois jours à passer dans l'orbite de Vulcain. Vous allez remuer vos fesses et aller voir cet elfe de malheur et essayer de recoller les morceaux !

-Je ne peux pas aller chez lui comme ça !

_Bien sûr que si. Amanda est une femme charmante qui ne vous mettra pas à la porte.

-Je ne parlais pas de ça !

_Je sais, sourit McCoy. Ecoutez, Jim. Aller voir ce fichu vulcain ou vous allez le regretter toute votre vie. Vous voulez le revoir non ?

-Oui, mais ...

_Alors foncez. C'est un ordre !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Dim 19 Déc - 16:06

Spock était posé dans le jardin de la demeure familiale. C'était un endroit qu'il avait toujours peu cotoyé, ne voyant pas l'utilité d'y séjourner. C'était, après tout, l'endroit préféré de sa mère qui l'avait orné et aménagé avec simplicité mais beaucoup d'humanité. Il n'avait jamais compris la volonté de sa mère d'avoir un jardin en plein milieu des terres vulcaines. Cependant, il s'aperçut que sa vision était entrain de changer. Cela faisait maintenant plus d'une heure qu'il était debout, sur le rebord de la terrasse à observer le paysage vulcain qui s'offrait à lui. Mais son attention fut plus encore attirée par le ciel. Plus exactement par un coin de l'espace qu'il fixait intensément. D'après ses calculs mentaux, c'était la position où stationnait l'Enterprise dans l'espace. Le vaisseau n'était pas visible de son point de vue terrestre, pourtant il savait exactement où il se situait. Ses seuls calculs ne suffisaient pas.

Il avait envie de revoir le Capitaine Kirk. Et il ne comprenait pas pourquoi il ressentait ce désir particulier. Il avait d'abord mis cet état de fait sous le coup de l'habitude et de l'amitié qu'il avait créé avec cet humain. Mais la discussion qu'il avait eu avec sa mère, bien malgré lui, lui avait fait comprendre que ce qui le lier à Kirk dépasser encore le stade amical. Se pourrait-il qu'il soit...

Spock quitta la terrasse pour retourner travailler. Il avait passé suffisamment de temps à réfléchir et à essayer de comprendre la situation dans laquelle il se trouvait. La paix qu'il avait retrouvé après son dernier entretient avec le Capitaine Kirk semblait bien loin. Mais sa mère avait le don de l'éveiller toujours plus profondément à son héritage humaine. Même s'il n'en voyait pas vraiment l'utilité, il lui apparaissait logique pour une humaine de vouloir partager son héritage avec son fils. Seulement, Spock avait depuis longtemps cessé de se tourmenter. Il se rappelait parfaitement ses états de troubles lorsqu'il était encore enfant et avait la désagréable sensation de se retrouver aussi confus qu'à cette époque.

Il décida donc de quitter la demeure familiale pour aller retrouver l'académie des sciences vulcaines et continuer son travail sur les moteurs de l'Enterprise. Il prit son cahier des charges qu'il glissa sous son bras. Il fit glisser quelques accessoires sous sa tunique vulcain et s'apprêta à quitter les lieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Dim 19 Déc - 20:40

-D'accord, j'y vais !

Sur cette déclaration, Jim sortit rapidement de ses quartiers, laissant un McCoy souriant derrière lui. Le médecin lui avait remis les pendules à l'heure en lui rappelant qui il était. Il est James T. Kirk, capitaine de l'USS Enterprise. Un homme qui ne croit pas aux scénari voués à l'échec.

Ses pas l'amènent à la salle de téléportation. Avec un ton confiant (qu'il était heureux de retrouver), il demanda à Scotty de le téléporter à terre dans la ville de Shi'Kahr, devant la demeure des parents de Spock.

L'ingénieur ne posa aucune question, attendit que son supérieur se place sur le socle et activa la machine. Quelques instants plus tard, Kirk se dématérialisa.

Sur Vulcain

Le capitaine se matérialisa devant la maison familière de son ami. Elle n'avait pas changé depuis sa dernière visite, mais il est vrai qu'Amanda modifiait souvent des détails intérieurs et du jardin.

Maintenant qu'il était sur place, il ne savait pas comment aborder les choses avec le vulcain. Il cherchait les mots justes pour tout arranger alors qu'il faisait les cent pas devant la grille. Puis soudain, après une dizaines de minutes, il prit la décision d'improviser.

Cependant, une donnée qu'il n'avait pas prévu se glissa dans l'équation. Comment entrer ? ll ne voyait pas de dispositif pour signaler sa présence.

Enervé par cet "incident" tout bête, il fit la première chose qui lui passa par la tête.

-SPOCK !!

Il appella son ami en criant. Les voisins allaient sûrement jaser auprès de Sarek, mais c'était le cadet de ses soucis à ce moment là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Dim 19 Déc - 21:27

Spock s'arrêta sur le pas de sa porte. Il avait cru un instant entendre le Capitaine Kirk l'appeler. Il tendit l'oreille mais n'entendit rien. Il devait véritablement retourner travailler, ses cogitations sur le Capitaine Kirk commençaient à lui donner des hallucinations auditives.

_Spock !!

Cette fois-ci, le vulcain ne se laissa pas berner une seconde fois. Il fut surpris de constater qu'il se précipita vers la porte d'entrée de sa maison et l'ouvrit d'un mouvement rapide et sec. Il n'était pourtant pas habitué à ce genre d'élan physique spontané. Mais lorsqu'il ouvrit la porte et qu'il aperçut le visage de Kirk, son coeur cessa de s'emballer instantanément. Le Capitaine était bien là, debout devant sa maison à hurler son prénom. Son comportement était totalement illogique et pourtant le vulcain ne put s'empêcher d'éprouver un profond soulagement.

Il reprit cependant un visage plus stoïque et avança en direction de l'humain.

_Il n'était pas utile de crier, Capitaine.

Sa voix était calme et neutre. Pourtant, ce n'était pas l'intonation qu'il voulait y donner. Il ne sourit pas mais son regard se fit plus doux lorsqu'il arriva à proximité de l'homme. Il ne devait pourtant rien espérer, rien attendre de cette rencontre inattendue. Même s'il avait souvent appris sous le commandement de Kirk que l'espoir, bien que vain, pouvait parfois apporter l'énergie nécessaire pour accomplir de grandes tâches.

_Que me vaut l'honneur de votre visite, Capitaine Kirk ?

Spock croisa les bras derrière son dos, ne pouvant s'empêcher d'observer l'homme avec attention. Ses joues étaient plus creuses qu'à l'accoutumé et son comportement faisait assez négligé. Il lui parut de suite moins froid que lors de leur dernière entrevue mais ne s'autorisa aucune pensée qui allait dans le sens qu'il souhaitait y donner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Lun 20 Déc - 21:04

Il avait semblé à Jim que Spock s'était précipité sur la porte pour le voir. L'attitude du vulcain était si ... vulcaine. Mais ses yeux étaient humains. Ayant retrouvé son sens du jugement, Kirk crut y déceler une certaine douceur. Peut être même de la joie. Le capitaine se fia à son instinct.

-Spock je ... je suis venu pour ... Je suis désolé. D'avoir été aussi froid lors de notre dernière entrevue. Je ne voulais pas. J'aurai aimé que vous me serviez de nouveau de guide, passer l'après midi avec vous, en tant qu'amis bien entendu, et ...

Il ne pouvait plus continuer. Il n'avait pas pris un air désespéré devant le vulcain. Il restait digne et s'excusait comme il était son devoir de le faire envers son ami.

-Bref. Je vous prie d'accepter mes excuses.

Il espérait que Spock allait le pardonner. Même si ce dernier ne revenait pas sur l'Enterprise, savoir qu'il concerverai son amitié resterait une merveilleuse consollation pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Mar 21 Déc - 0:10

Spock écouta le Capitaine Kirk parler laborieusement. Il semblait essoufflé, confus. Son comportement était l'inverse de celui qu'il avait adopté lors de leur dernière rencontre. Kirk était à nouveau spontané et profondément expansif. Le genre de comportement émotionnel qui irriterait le moindre vulcain vivant sur cette planète. Pourtant, Spock ressentit une vague sensation de soulagement parcourir son corps. Il la chassa cependant bien vite, ne voulant pas ramener tous les efforts qu'il avait pu faire pour retrouver un certain équilibre intérieur à zéro. Kirk restait le même, il voulait continuer d'entretenir leur relation amicale. C'était un noble but mais Spock n'oubliait pas que les enjeux n'étaient plus les mêmes.

_Excuses acceptées, Capitaine. Bien que je ne comprends pas vraiment la raison de votre démarche. Vous n'avez eu aucun comportement qui exigeait des excuses.

Spock acquiesça d'un léger signe de tête en signe d'acceptation. Il y avait longtemps qu'il avait arrêté de chercher des explications aux moindres gestes et aux moindres mots de son supérieur humain. Il se contentait de les accepter tels que Kirk lui offrait sans se poser trop de questions. Jusqu'à présent, ce comportement lui avait paru logique. Il prit le parti de continuer à agir ainsi, estimant que malgré les nouveaux sentiments de Kirk à son égard, celui-ci semblait pouvoir les mettre de côté, au moins le temps d'une visite.

_Je serais honoré d'être votre guide, Capitaine Kirk. Puis-je vous demander si vous avez quelques références précises en mémoire ? Ou souhaitez-vous simplement vous laisser guidé ?

Spock avait déjà quelques sites en tête. Il ne s'agissait pas des zones touristiques habituelles vulcaines. Il s'agissait de lieux plus secondaires, bien souvent délaissés par son peuple mais qui avait un intérêt différent. Il s'était toujours demandé pourquoi ces endroits ne semblaient le toucher que lui en particulier. Il avait finit par comprendre qu'ils n'avaient rien d'intéressant pour ses semblables car ils relevaient bien plus d'une sensibilité humaine. Sa logique lui disait que Kirk aimerait lui aussi ce genre d'endroits. Ils avaient une signification tout autre pour le vulcain et il n'avait jamais pu les partager avec qui que ce soit d'autre. Pas même sa mère. L'idée de les faire découvrir à son supérieur et... ami, oui il pouvait à nouveau l'appeler ainsi, lui procura un inexplicable sentiment de fierté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Mar 21 Déc - 18:25

-Jim, Spock. C'est Jim.

Il souriait. Tout s'était arrangé et il était plus que soulagé.

-A vrai dire, je préfère vous laisser carte blanche. Jusqu'à présent, les endroits que vous m'avez fait visiter étaient originaux et bien plus intéressants que ceux proposés aux touristes.

Kirk n'exagérait pas, il disait juste la vérité. Ce qu'il avait vu du parcours touristique traditionnel de Vulcain l'avait ennuyé.

Il se sentait bien. Juste bien. Ca aurait pu être mieux bien sûr. Cette "virée" aurait pu être une sortie en amoureux. Mais elle resterait une sortie entre amis. Pour le moment, après tout ce qui s'était passé entre lui et le vulcain, ça lui convenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Mer 22 Déc - 11:35

Spock nota dans un coin de son esprit la volonté du Capitaine Kirk de l'appeler par son prénom. Il hésita quelques instants. Il était logique, maintenant que le vulcain ne travaillait plus sous les ordres du Capitaine, qu'il puisse l'appeler par son prénom comme il le souhaitait.

Mais il se demanda d'un autre côté si cette familiarité était bienvenue entre eux après certaines confidences qui avaient été faites. Bien vite, Spock choisit de suivre sa logique.

_Très bien, Jim.

Spock remercia Kirk d'un signe de tête pour le compliment qu'il lui fit à propos de ses goûts touristiques. Il n'avait jamais trouvé rationnel le besoin qu'avaient les humains de complimenter, parfois à excés, le comportement des autres. Mais avec Kirk, il avait appris à s'y habituer et même à apprécier cette coutume.

_Si vous le voulez bien, je peux vous conduire aux grottes de Tall'hu'si. Il n'y a pas ou peu d'humains qui aient pu, à ma connaissance, avoir accès à ces grottes. Elles n'ont pas vraiment d'intérêt géologique pour les vulcains, pourtant, elles possèdent un attrait spécifique qui plairait beaucoup aux humains je pense. Et à vous en particulier.


Spock fit signe à Kirk de le suivre et croisa ses mains derrière son dos avant d'ouvrir la marche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Jeu 23 Déc - 20:53

Jim avait suivi son ami avec entrain. Il espérait que son attitude ne lui semblerait pas trop "sur-jouée" car, bien entendu, le capitaine devait tout faire pour paraître le plus naturel possible.

Il était heureux qu'ils soient de nouveau amis, comme avant. Cependant, la ballade avec Spock évoquait à Jim une ballade en amoureux. Du moins c'est ce qu'il aurait voulu que ça soit réellement. Mais ça ne l'était pas. Ce qui le rendait un peu triste en dépit du bonheur qu'il ressentit depuis que Spock l'avait excusé.

La chaleur devenait de plus en plus étouffante pour Kirk, si bien qu'il fut soulagé lorsqu'ils arrivèrent à la grotte. Il faisait délicieusement frais à l'intérieur de la roche.

Spock commença son "discours", si on pouvait le nommer comme ça. Jim fit tout son possible pour se concentrer sur le sujet, fort intéressant, plutôt que sur celui qui l'expliquait. Il ne su dire si c'était à cause de la séparation plutôt longue, mais l'humain trouva le vulcain encore plus beau qu'avant leur séparation.

Le capitaine repoussa bien vite cette pensée, enfermée à double tour dans son subconscient, et continua d'écouter attentivement le scientifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Ven 24 Déc - 13:23

Spock guida donc le Capitaine Kirk jusqu'aux grottes qu'il lui présenta longuement. Il s'efforça de ne pas être trop formel et d'exposer de façon intéressante les aspects des grottes dans lequelles ils s'engouffrèrent. Les premières galeries, bien que recelant quelques petits trésors géologiques n'avaient aux premiers abords rien de particulier. Leur forme et leur enchevêtrement étaient standards et ne se différenciaient en rien des autres grottes qui pouvaient remplir les sols vulcains. Cependant, Kirk sembla s'y intéresser aussi et Spock prit donc le temps de lui donner toutes les informations qu'il possédait dessus.

Lorsque son exposé fut terminé, il laissa planer quelques secondes pour étudier son ami qui observait les grottes avec un intérêt tout à fait humain.

_Ces grottes sont intéressantes à explorer mais ce n'est pas pour cet aspect là que je vous ai emmené ici.

Spock se retourna sans en dire plus et s'enfonça dans une toute petite embrasure située au fin fond de la grotte. Cela faisait des années qu'il n'y était pas retourné. Rien ne lui disait que ce qu'il y cherchait y serait encore.

Pourtant, il fut satisfait de constater que les pierres qu'il avait disposé de façon triangulaire s'y trouvaient toujours. Il en déplaça une et balaya d'un revers de la main la terre qui s'y était entassée avec les années. Il sortit alors un petit bocal en verre dans lequel se trouvait une bougie et un tout petit instrument rectangulaire. L'équivalent d'un ancien "briquet" humain se dit-il en l'observant.

Il alluma la bougie et fit signe à Kirk de le rejoindre.

_C'est un endroit dans lequel j'avais pour habitude de me rendre était plus jeune, expliqua-t-il à son ami. Mais je ne peux pas vous assurer que le temps ne l'ait pas déterioré.

Spock s'enfonça un peu plus encore dans l'étroite galerie sombre avec une certaine appréhension. Il ressentait une étrange sensation à se rendre à nouveau dans ce lieu, qui plus est en compagnie du capitaine Kirk. Peut-être parce que c'était la première fois de sa vie qu'il y emmenait une autre personne.

Lorsque il entra dans une cavité plus large, le vulcain comprit qu'ils étaient enfin arrivés. Il aurait cru le tunnel plus long mais sa taille et son age avaient eux aussi changé depuis sa dernière visite.

Spock s'assura que Kirk le suive sans difficultés avant de s'enfoncer plus en profondeur dans la grotte. Il s'immobilisa enfin et souffla dans le bocal de verre pour y éteindre la seule source de lumière qu'ils possédaient encore.

Mais alors que l'oeil humain de son ami devait s'habituer au noir, Spock constata avec soulagement que l'endroit n'avait pas perdu de sa beauté. Des milliers de petits scintillements entouraient la grotte au tour d'eux et illuminaient partiellement leur visage. Des éclats de cristaux (qui n'avaient aucune valeur particulière) étaient parsemés sur l'ensemble des parois qui les enveloppaient.

Un cocon de lumière étoilée.

Spock soupira très légèrement d'aise, des souvenirs qu'il croyait oubliés lui remontant très vite en tête. Il tourna lentement son visage vers celui de Kirk et observa l'expression qui s'y dessinait. Sans qu'il ne sache vraiment pourquoi, il savait qu'il ne pourrait jamais effacer de sa mémoire la vision qui s'offrait à lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Sam 25 Déc - 0:44

Jim avait suivi le vulcain tant bien que mal dans le dédale étroit de roche. Il s'étonna lorsque Spock éteignit la lumière mais, une fois que ses yeux furent habitués à l'obscurité, il vit des petites lumières briller autour d'eux.

Une parfaite immitation de ciel étoilé. Spectacle magnifique aux yeux de Kirk.

Ebouli, il essayait de regarder partout en même temps, tellement c'était beau. Les mots étaient inutiles pour essayer de décrire la beauté de ce qu'il voyait.

Puis, par réflexe, il regarda en direction de Spock et constata que ce dernier le ragardait également. Si les "étoiles" étaient belles, le vulcain l'était encore plus a ses yeux. Mais alors qu'il eut cette pensée, Kirk détourna les yeux, gêné et troublé.

Soudain, il réalisa que jamais il ne cesserait d'aimer son ami. Il attendra éternellement en silence, dans l'espoir que Spock change d'avis.

Jim redressa de nouveau son visage pour admirer la merveille géologique vulcaine, dont les scintillement se refletaient dans ses yeux bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Mer 12 Jan - 15:41

Spock ne comprit pas la lueur qu'il avait aperçu dans le regard du Capitaine. Les émotions humaines étaient parfois trop subtiles pour être comprises, le vulcain en avait fait bien souvent l'expérience.

_Cela n'a pas changé,
dit-il alors, sentant que l'atmosphère et le lieu s'y prêtaient. Mais peut-être avez-vous déjà vu un paysage similaire sur Terre ?

Après tout, même si le visage de Kirk reflétait clairement une certaine fascination, il ne semblait plus admirer le paysage avec le même émerveillement. Son raisonnement le poussant à croire que cet endroit revêterait aussi une signification particulière pour le capitaine avait peut-être été erroné au final.

_J'éprouve une certaine satisfaction à vous revoir, Jim
, dit-il humblement alors que son regard continuait d'explorer les grottes.

Il n'était pas du genre à dire tout haut ce qu'il pouvait penser, en particulier depuis son retour sur Vulcain. Mais la présence de son Capitaine lui faisait ressentir un vague sentiment de familiarité qui le poussait à redevenir un peu plus lui-même. Faux. Il était un vulcain. Mais il était aussi un peu humain, après tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Real-or-not

avatar

Féminin Messages : 389
Date d'inscription : 20/08/2010
Age : 30
Emploi/loisirs : Lire, étude des nonos, art, écriture, horloges, pâte polymère, anthropologie et philosophie vulcaine

MessageSujet: Re: Gol Mood   Sam 29 Jan - 20:30

_J'éprouve une certaine satisfaction à vous revoir, Jim.

A ces mots, le capitaine de l'Enterprise sentit son coeur de gonfler de joie.

-Moi aussi Spock, dit-il en souriant. Moi aussi.

Il serait possible pour lui de rester éternellement dans cet endoit magique. Il n'avait aucune idée du temps qui s'était écoulé pendant leur expédition. Mais la raison se rappella à lui.

-J'aimerai beaucoup rester, mais je crois qu'il commence à se faire tard. Nous devrions rentrer. Après tout, personne ne sait où nous sommes et les communications ne passent pas ici.

Jim suivit de nouveau Spock à travers le dédale de pierre. Le trajet jusque Shi'Khar se fit dans un silence apaisant. Kirk profitait simplement de la présence de son ami à ses côtés.

Tout s'était finalement arrangé. Il était heureux que McCoy lui ait forcé la main. Ce fut une merveilleuse journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://curiousandcuriouserworld.blogspot.com
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1280
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Gol Mood   Dim 8 Mai - 19:05

[bon allez, si koko se remotive, je peux faire de même xD J'espère que ça te plaira ^^]

Spock répondit à la demande du Capitaine par un léger hochement de tête affirmatif. Il était vrai que Kirk devait être attendu sur son vaisseau. Même s'il ne travaillait plus exclusivement sous son commandement, le vulcain pouvait aisément retracer dans son esprit le déroulement d'une mission comme celle qui avait amené le Capitaine à visiter sa planète natale. Il pouvait facilement imaginer les discours du Docteur McCoy et de l'ingénieur en chef Scott alors que le Capitaine Kirk tardait encore une fois à leur donner de ses nouvelles. Comme à chaque fois, l'humain semblait avoir gardé l'habitude de faire ce qu'il voulait, de la façon dont il l'entendait, sans jamais que les conseils et les réprimandes de son équipage n'y change quoi que ce soit. Même les siennes. Et pourtant, aujourd'hui, la cause de son retard et de son silence radio n'était autre que lui-même.

Spock secoua légèrement la tête, balayant ces pensées illogiques. Il était inutile de se remémorer ce genre de choses. Il devait maintenant oublier les automatismes certains qu'il avait acquis après ses années à servir la Fédération à bord de l'Entreprise. Penser à nouveau comme un vulcain. Un vulcain, entouré par d'autres vulcains.

Le trajet se termina dans un silence apaisé et léger. Depuis son retour sur Vulcain Spock avait repris l'habitude d'être entouré par le silence, le calme et la quiété. Mais alors qu'il s'agissait de sa planète natale, ce silence lui avait toujours semblé froid, presque pesant. Pourtant, durant tout leur trajet, le silence qui s'était installé entre le Capitaine Kirk et lui, le satisfa véritablement.

_Je vous souhaite un bon retour sur l'Entreprise, Jim. Mes salutations aux membres de l'équipage.

Spock salua l'humain alors qu'ils étaient arrivés juste devant la porte de la demeure familiale. Et c'est ainsi qu'ils auraient du pouvoir se quitter l'un l'autre, sans aucune autre raison d'éterniser leur rencontre.

_Si votre séjour vous le permet et que l'envie vous prend, ma famille et moi serions prêt à vous recevoir pour un repas avant que vous ne repartiez.

Il ne savait pas pourquoi il venait d'inviter le Capitaine à venir partager l'un de leur repas. Il avait dit ça de façon un peu trop spontané pour être tolérable dans son raisonnement vulcain. Mais il se rappela rapidement qu'un diner entre deux vieux collègues et amis était tout à fait respectable et rendait hommage à une tradition d'hospitalité qui faisait cruellement déjà à sa race.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gol Mood   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gol Mood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oriental Mood
» Purple Haze, Blue mood
» In a sentimental Mood (PB Rikaix, thanks!)
» In a sentimental Mood
» in a sentimental mood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Kirk / Spock :: Holoprogramme - RPG :: Sur Vulcain :: Demeure familiale de Spock-
Sauter vers:  

Boutons from Pointy EarsCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com