AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Stop [Sam/Koko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1279
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Stop [Sam/Koko]   Ven 17 Déc - 12:52

Il tint bon jusqu'à ce que la porte de ses quartiers apparaissent enfin devant lui. Il pianota son code à toute vitesse, manquant certaines touches au passage qui l'obligèrent à recommencer au moins trois fois. Une fois à l'intérieur, son premier réflexe fut d'éteindre l'ensemble des lumières pour le plonger dans une obscurité totale.

Le noir l'enveloppa et il sentit déjà son coeur battre plus lentement. Il avança à taton jusqu'à son lit et le contourna rapidement pour aller se loger dans un coin de la pièce de sa chambre. Il s'assit dans l'angle du mur, collé contre le métal froid et le côté de son lit. L'espace y était restreint mais c'était justement ce qu'il cherchait à obtenir.

Il ferma les yeux, retrouvant la sensation familière qu'il avait été forcé d'adopter durant son séjour en cage. Il n'y a qu'à partir de cet instant que son corps se détendit peu à peu et que son angoisse cessa de l'empêcher de respirer correctement. Son corps se détendit enfin et son esprit se vida complètement des derniers évènements. Plus rien ne comptait maintenant que la silence et l'obscurité, et les battements de son coeur qu'il entendait résonner lentement dans la pièce.

Il oublia le vaisseau, il oublia le commandement, il oublia les personnes qui peuplaient cet espace. Il n'y avait plus que lui et le noir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
kokoroyume
Auteure de fanfictions / Traductrice
avatar

Féminin Messages : 555
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 31
Localisation : Prisonnière du Nexus
Humeur : Rêveuse

MessageSujet: Re: Stop [Sam/Koko]   Dim 19 Déc - 13:51

_Ordinateur, localise le capitaine Kirk.

_Le capitaine Kirk se trouve dans sa cabine.


Il s'éloigna d'un pas soutenu de la première console qui avait été à sa portée après qu'il ait quitté l'ascenseur et se dirigea droit vers les quartiers de son supérieur.

Son action n'était pas irréfléchie, décida-t-il. Il pouvait comprendre le besoin de s'isoler pour reprendre le contrôle de soi-même, c'était après tout une réaction très vulcaine. Jim était humain, cependant. Et l'isolement, il l'avait connu contre sa volonté durant de longues semaines. Il lui semblait anormale qu'une personne aussi sociable que lui se coupe de ses semblables lorsqu'il semblait en avoir le plus besoin. Ou même simplement du Dr McCoy en qui il avait une confiance évidente.

Et le fait que le vulcain considère qu'il devait cette fois se montrer digne de l'amitié que cet homme lui portait, d'agir au lieu de laisser les évènements suivre leur cours dramatique, n'était clairement pas la raison principale pour laquelle il se trouvait à présent devant la porte de ses quartiers.

Il appuya sur le bouton qui avertirait l'occupant de la cabine de sa présence et attendit exactement trente secondes. Lorsqu'il n'eut aucune réponse, il fit un pas en avant et la porte s'ouvrit pour lui laisser le passage. Dans l'état d'agitation dans lequel se trouvait son capitaine, il n'était pas surpris qu'il n'ait pas pris la peine d'enclencher le système de verrouillage. Par contre, Spock ne s'était pas attendu à se retrouver dans l'obscurité dès que la porte se serait refermée derrière lui.

L'officier laissa le temps à sa vision de s'adapter à ce changement de luminosité, décidant de ne pas ordonner à l'ordinateur d'éclairer la pièce. Cette obscurité était sans aucun doute voulue. Ce fait le mettait très légèrement mal à l'aise. Il avança néanmoins jusqu'à ce qu'il découvre la forme prostrée de Jim, dans un coin de sa chambre. Le vulcain s'arrêta, l'image des murs de pierre se superposant un instant à celle des parois métallique de la pièce, et eut presque le réflexe de faire un pas en arrière.

Le médecin aurait été plus à même d'agir comme il le fallait. Il avait lui été incapable de le soutenir lors de leur emprisonnement. Il n'était pas logique de croire qu'il était à présent en mesure de faire les choses différemment.

Il ferma les yeux et prit une inspiration profonde. Il y avait une faille de taille dans son raisonnement. Ils n'étaient plus prisonniers. Ils n'étaient plus en danger de mort. Jim n'avait plus à 'se laisser mourir' pour les sauver. Et, avant cet incident sur la passerelle, l'homme lui avait clairement prouvé qu'il ne tenait pas à s'isoler de lui.

Spock s'approcha de lui, fut sur le point de lui parler, puis choisit de s'asseoir avec précaution dans l'espace restreint à ses côtés. En se mettant dans cette position, son bras et son épaule venaient s'appuyer contre ceux de son supérieur. Il se souvenait que Jim avait souvent cherché à s'assurer de sa présence à ses côtés dans cette sombre cellule. A son réveil également. Et par la suite aussi. Il y avait là quelque chose à comprendre, réalisa-t-il, mais il ne parvenait pas encore à une conclusion satisfaisante.

Incertain du bon chemin à suivre, mais étrangement persuadé qu'il était dans la bonne voie, il choisit de croire que l'homme finirait par réagir à sa présence et qu'il n'aurait pas à découvrir qu'il ne pouvait vraiment lui être d'aucun secours, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1279
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Stop [Sam/Koko]   Dim 19 Déc - 14:13

[bon désolée je suis un peu partie en trip là.... si ça va pas dis le moi je changerais Wink ]

Kirk n'entendit pas la porte de ses quartiers coulisser. Il n'était plus réellement "conscient" de son environnement dans cette bulle d'obscurité silencieuse qui aujourd'hui semblait lui apporter le seul réconfort qu'il connaissait. Pourtant, quelques secondes plus tard il sentit une présence familière atteindre son esprit. C'était Spock. Ca ne pouvait être que Spock. Il réalisa que seul sa présence ou son aura, peu importe quel nom il lui donnerait, lui semblait aujourd'hui assez familière pour qu'il l'accepte sans se sentir angoissé ou oppressé.

Il sentit une douce vague de chaleur envahir son corps. Il comprit alors que le vulcain était venu s'asseoir à ses côtés, tout près de lui. A tel point point que leur corps semblait reposer l'un sur l'autre. Il ne s'étonna pas d'un tel comportement venant pourtant de son officier en second, il se sentit juste mieux, envahit à nouveau de sensations familières. Là, dans le noir, Spock à ses côtés, il ne se sentait plus confus et perdu. Il était pourtant chez lui, dans ses quartiers, avec ses hommes. Tout ce qui avait fait son quotidien durant des années l'angoissait.

Kirk ne bougea pas et resta silencieux de longues minutes, s'imprégnant sans retenue de cette source de réconfort que le noir et Spock lui offrait. Il laissa cependant son corps glisser lentement le long du mur et sa tête vint naturellement se poser sur l'épaule du vulcain. Il arrivait à sentir tout son être à travers ces murs d'obscurité. Il était là, il le devinait. Mais il n'avait jamais réussi à le "sentir". Il n'avait pas été seul durant ces semaines d'isolement, mais au final il n'avait pu interagir qu'avec ses propres sensations. Il avait cru que cela lui avait suffi mais...

_Je ne parviens pas à vous atteindre...

Il ne sut pas vraiment pourquoi il avait dis cela à haute voix. Sorti de son contexte, sa pensée ne signifiait pas grand chose. Il avait juste besoin de le sentir, d'avoir des preuves tangibles qu'au final, seul dans le noir, Spock n'avait pas été seulement une figure fantasmée de son esprit. Qu'il ne s'était pas laissé mourir pour un idéal. Parce que s'il avait pu continuer de vivre assez longtemps dans cette cage, de faire les tâches les plus triviales en sa présence, c'était seulement parce que quelque part, toute cette situation lui avait paru indéfinissable. Tel un vieux cauchemar un peu trop réel qu'on accepte de subir en sachant que ce n'est pas tout à fait la réalité ni tout à fait un songe. Il n'arrivait plus vraiment à situer la réalité de ce qui s'était passé et seul l'isolement et l'obscurité qui lui étaient maintenant familiers lui offrait la possibilité de retrouver cet état évasif, cet entre-deux dont il n'arrivait plus à s'extirper.

Sa main se posa sur le bras du vulcain et l'agrippa doucement. Il sentit ses doigts trembler légèrement et il resserra sa prise. Il n'était même pas persuader d'être véritablement éveillé. Rien ne lui disait qu'il n'avait pas fini par s'endormir, dans le coin de sa chambre. Mais si c'était un rêve, il n'avait pas envie d'y renoncer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
kokoroyume
Auteure de fanfictions / Traductrice
avatar

Féminin Messages : 555
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 31
Localisation : Prisonnière du Nexus
Humeur : Rêveuse

MessageSujet: Re: Stop [Sam/Koko]   Lun 20 Déc - 18:13

Le vulcain entendait sa respiration régulière qui n'avait rien de celle d'un dormeur et, pourtant, l'homme restait immobile, comme inconscient de sa présence. Il allait en conclure que son approche n'avait pas été la bonne lorsqu'il sentit sa tête s'appuyer sur son épaule, ses cheveux effleurant à peine la base de sa mâchoire.

Spock se demanda très brièvement quel était le moment exact où il avait commencé à considérer comme naturel qu'il ne cherche jamais à s'éloigner du contact de Jim Kirk. Cela faisait plusieurs mois, sans doute, mais il ne parvenait pas à être plus précis. Toutefois, cette pensée ne lui traversa l'esprit qu'un instant. La situation dans laquelle il se trouvait n'était pas de celles qu'il avait l'habitude de traiter. Et elle lui sembla encore plus confuse lorsque la voix de son capitaine s'éleva.

_Je ne parviens pas à vous atteindre...

Alors qu'il cherchait encore à décoder le sens de ses paroles, il sentit les doigts tièdes enserrer son bras puis s'y accrocher plus vivement. Sa prise semblait presque... désespérée. Il ne comprenait pas ses réactions. C'était évidemment lié à leur emprisonnement, de ça il était certain. La position dans laquelle ils se trouvaient ressemblait à une projection déformée de ce qu'ils avaient vécu là-bas. Mais pourquoi Jim tenterait-il de recréer un souvenir si déplaisant ? Ca lui paraissait simplement irrationnel. D'autant plus que lui-même, considérant inutile de tenir compte de l'insistance du Dr McCoy à vouloir qu'il fasse 'face au problème', s'évertuait à enfouir cette période troublante le plus profondément possible dans son esprit.

Il songea un instant qu'il aurait pu obtenir ses réponses plus facilement et l'aider de manière plus efficace si l'homme lui permettait de tenter une fusion mentale. Mais il considéra tout aussi rapidement que cette pensée était hors de propos et dangereuse. Il s'agissait d'une option uniquement à considérer en situation grave, il le savait pertinemment, et il était inapproprié de sa part d'y avoir songé pour une simple incompréhension des émotions humaines.

Spock ferma les yeux durant quelques secondes, refusant de se laisser dépasser par cette situation en dépit du fait qu'il ignorait toujours comment solutionner un problème qu'il ne comprenait pas. Les seules données dont il était certain étaient que Jim avait besoin de lui et qu'il devait s'assurer par lui-même qu'il irait bien, aussi illogique que pouvait être cette dernière assertion.

Il ouvrit à nouveau les yeux.

_Capitaine. Jim.

Le vulcain posa une main pour presser légèrement celle qui s'accrochait à son bras, pas tout à fait certain de savoir pourquoi il faisait ce geste mais considérant qu'il était néanmoins important.

_J'avoue avoir certaines difficultés à comprendre ce qui vous tourmente mais sachez que je resterai à vos... - ici aussi longtemps que vous en aurez besoin.

Et s'il ne savait pas quel serait l'aboutissement de cette situation, il réalisait néanmoins peu à peu qu'il commençait à découvrir quelques-unes des réponses aux questions qu'il se posait depuis leur retour à bord de l'Enterprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1279
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Stop [Sam/Koko]   Lun 20 Déc - 19:12

La voix de Spock le fit presque sursauter, comme si le son bien distinct de cette autre présence lui rappelait enfin plus concrètement qu'il n'était pas seul.

_Capitaine. Jim.

Il entendit son prénom résonner de cette voix grave très particulière qu'avait Spock. Une voix qu'il avait appris à connaitre et à aimer. Une voix masculine certes mais pourtant emprunt d'une certaine... sensualité. Oui, c'était bien le mot. Il avait toujours trouvé que le vulcain avait quelque chose de très féminin en lui. C'était sûrement pour ça que malgré sa froideur apparente, il faisait tourner pratiquement autant de tête que lui. Le charme vulcain disait Chapel ? Malgré le fait qu'il n'avait aucune affinité particulière avec elle, il n'avait jamais su pourquoi, il devait bien avouer qu'elle était plutôt perspicace.

_J'avoue avoir certaines difficultés à comprendre ce qui vous tourmente mais sachez que je resterai à vos... - ici aussi longtemps que vous en aurez besoin.

Kirk n'était pas un homme faible. Il était fort, il le savait. Il n'en fallait pas moins pour porter le rôle de Capitaine de Starfleet. S'il savait que compter sur son équipage faisait de lui un bon Capitaine, il savait aussi qu'il ne devait pas trop se reposer sur autrui. Pourtant, depuis sa prise de fonction, depuis toutes ces années qui s'étaient écoulées, Spock lui avait toujours prouvé qu'il pouvait compter sur lui, qu'importaient les circonstances. Il n'avait jamais vraiment fait attention au fait qu'il s'y était habitué. Profondément habitué. Jusqu'à ce que ces simples mots prononcés de la part d'un ami proche ne suffisent à l'apaiser. Tout comme cette main qui irradiait de chaleur et qui couvrait maintenant la sienne, avec une simplicité qui aurait du lui paraitre déconcertante mais que l'un comme l'autre considérait comme naturelle.

_J'ai toujours préféré quand vous m'appeliez par mon prénom, souffla-t-il sans trop savoir pourquoi.

L'instant semblait s'y prêter, comme une confession volée à un moment d'intimité où les limites professionnelles semblaient s'estomper. Il resta plusieurs minutes silencieux, laissant simplement raisonner ses derniers mots dans le silence sombre de ses quartiers. Et puis, comme si la réalité reprenait peu à peu le pas et que le songe n'apparaissait clairement plus comme irréel, Kirk releva doucement sa tête de l'épaule du vulcain. Il garda toutefois sa main contre celle de Spock.

_Je ne comprends pas non plus, avoua-t-il d'une voix plus dure et froide envers lui-même. Mais ce qui s'est passé est impardonnable. Si vous n'aviez pas été là pour régler la situation j'aurais pu tous nous faire tuer.

Kirk soupira longuement, il allait être difficile pour lui de se présenter à nouveau devant ses hommes après le comportement qu'il avait eu sur la passerelle. Il avait honte, tout simplement. Même s'il savait que la plupart de ses hommes seraient compréhensifs après ce qu'il avait traversé, il ne voulait pas avoir à leur demandé ce genre de considération. Il desserra sa prise sur le bras de Spock et enveloppa la main du vulcain dans la sienne. Il l'enserra un peu plus fortement, comme un geste de remerciement pour sa présence et son réconfort, avant de la relâcher simplement et de couvrir son visage avec ses deux mains. Il se massa doucement le front avant de laisser sa tête retomber en arrière contre le mur.

_Je pense qu'il me faudra un peu de temps. Juste un peu de temps pour retrouver mes capacités. Je n'aime pas dire ça mais je crois bien que pour une fois Bones avait raison. Je ne suis pas encore apte à reprendre le commandement.

Cette dernière phrase lui couta. Mais si Kirk était un homme fier et bien trop exigent avec lui, il savait reconnaitre quand il était allé trop loin. La mise en danger de son vaisseau et de son équipage était une faute assez lourde à ses yeux pour qu'il se force à obtempérer. Même s'il n'en avait aucune envie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
kokoroyume
Auteure de fanfictions / Traductrice
avatar

Féminin Messages : 555
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 31
Localisation : Prisonnière du Nexus
Humeur : Rêveuse

MessageSujet: Re: Stop [Sam/Koko]   Ven 24 Déc - 12:42

Spock resta silencieux alors que l'humain semblait regagner graduellement son contrôle. Il ne pouvait nier le profond soulagement que cela lui apportait. L'homme qu'il connaissait et respectait était toujours présent derrière sa confusion passagère, et il avait la capacité de traverser cet amas d'émotions pour le ramener à lui - à eux.

_Je pense qu'il me faudra un peu de temps. Juste un peu de temps pour retrouver mes capacités. Je n'aime pas dire ça mais je crois bien que pour une fois Bones avait raison. Je ne suis pas encore apte à reprendre le commandement.

_Suivre les conseils du Dr McCoy serait, en effet, dans ce cas particulier, la décision la plus sage à prendre.

Le vulcain ne considéra pas utile de faire un commentaire sur ce qui s'était produit sur la passerelle. Ils avaient tous les deux conscience de la gravité de l'évènement. Néanmoins, officiellement, le seul reproche qui pouvait être fait à Jim était d'y avoir été présent alors qu'il n'était pas en service. Cela n'empêcherait sans doute pas son officier supérieur de ne pas ressentir une certaine culpabilité pour son comportement mais il le connaissait suffisamment pour savoir qu'il était trop tôt pour qu'il le considère comme autre chose que de la faiblesse de sa part et qu'il aurait été peu productif d'avancer des arguments pour lui donner une autre perspective.

Il croisa les mains, plus calme, même s'il était évident, comme l'avait affirmé le capitaine, que du temps serait nécessaire pour que Jim agisse constamment avec l'aisance qui lui était coutumière. Ou que cette inquiétude qui surgissait un peu trop souvent lorsqu'il posait le regard sur cet homme disparaisse.

Spock aurait à présent pu se lever et le quitter simplement, considérant qu'il avait fait son devoir pour l'heure. Pourtant, il décida d'attendre encore un peu, sans vraiment savoir s'il agissait de la sorte pour le bien-être de Jim ou son propre besoin inexplicable de rester un peu plus longtemps en sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1279
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Stop [Sam/Koko]   Ven 24 Déc - 15:17

Kirk ferma les yeux, réfléchissant à ce qu'il pourrait bien faire maintenant.

_Suivre les conseils du Dr McCoy serait, en effet, dans ce cas particulier, la décision la plus sage à prendre.

Il ne put s'empêcher d'avoir un petit rire crispé en attendant Spock lui parler de McCoy.

_Promis, Spock, je ne lui dirais pas que vous abondait dans son sens.

Il s'imaginait aisément le médecin en chef entrain d'exulter au fait que Spock soit de son côté, contre lui. Pour une fois. C'était généralement le schéma qui revenait le plus souvent. La complicité entre lui et le vulcain s'était beaucoup développé et parfois au détriment du pauvre médecin. Mais face à deux êtres bornés comme eux, malgré leur grande différence, même un homme comme Bones ne pouvait pas faire grand chose.

Kirk soupira intérieurement. Il allait devoir affronter à nouveau son équipage, la lumière, le vie qui grouillait autour de lui... Pourtant il se sentait bien ainsi, lové dans le noir entre le mur et Spock.

_Ne vous sentez pas obligé de rester enfermé dans le noir avec moi, ne put-il s'empêcher de dire à son voisin en voyant qu'il faisait l'effort de lui tenir compagnie. Même si je préfère toujours vous avoir auprès de moi, vous n'avez pas à supporter l'ensemble de mes volontés.

Kirk ne se rendit compte de la teneur de ses propos qu'après qu'ils soient sortis de sa bouche. Etonné de tant de sincérité, il ne fit pourtant aucune autre remarque. Laissant le vulcain prendre ses propos comme il le souhaitait. Il savait que Spock, de toute façon, y mettrait un sens logique et rationnel. Il n'avait pas à s'inquiéter de s'exprimer mal.

Conscient qu'il ne pourrait de toute façon pas rester éternellement ici, Kirk fit l'effort de pousser sur ses jambes pour se relever. Il se massa doucement les jambes et les muscles fessiers en attendant que Spock se mette lui aussi debout. Il savait Spock trop poli pour le quitter tout de suite et il ne voulait pas faire subir plus longtemps à son ami proche les excentricités de ses angoisses.

_Bon, la récréation est finie, dit-il en s'avançant droit devant lui, oubliant par la même qu'il était toujours dans le noir, il va falloir que j'affronte Bones à nouv-

Faisant attention de ne pas percuter Spock, Kirk avait fini par en oublier l'agencement de ses quartiers. Bien qu'il ne connaissait pas l'agencement de ses meubles par coeur, il ne s'était quand pas attendu à trouver son lit si près de lui. Il se cogna fortement de tibia et poussa un juron de douleur. Il leva instinctivement la jambe et se prit immédiatement la zone endolorie entre les mains.

_Et mer-

Il n'eut pas le temps de vociférer plus longtemps contre le morceau de métal que son corps basculait déjà en avant. Il se sentit tomber en avant et il s'accrocha par réflexe à la première chose qui lui tomberait dans la main.

Manque de chance pour lui, ce fut le bras du vulcain que ses doigts agrippèrent et il l'entraina bien malgré lui dans sa chute.

Le matelas heureusement souple accueillit leur deux corps, Kirk sur le dos, le vulcain par dessus lui. Kirk avait fermé les yeux par réflexe même s'il était déjà plongé dans le noir. Quand il sentir que son corps s'était enfin stabilité, il ouvrit les yeux, là aussi par réflexe. Bien entendu, il ne vit rien.

Mais il sentit.

Le souffle chaud qui lui caressait le visage ne pouvait être que celui de Spock. Il ne bougea pas, sentant une soudaine tension paralyser ses muscles. Son coeur s'accéléra et il ne comprit pas pourquoi. La position était certes embarrassante mais ce n'était pas grave. Non, ce qui lui paraissait anormal par contre, c'était que le souffle du vulcain ne lui était pas étranger.

Il connaissait son odeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
kokoroyume
Auteure de fanfictions / Traductrice
avatar

Féminin Messages : 555
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 31
Localisation : Prisonnière du Nexus
Humeur : Rêveuse

MessageSujet: Re: Stop [Sam/Koko]   Dim 8 Mai - 17:59

[Tentative de reprise de RP... enfin...^^']

Juste un instant auparavant, il ouvrait la bouche pour ordonner à l'ordinateur d'activer l'éclairage dont l'utilité semblait temporairement échapper à Jim. Les mots n'eurent cependant pas le temps de franchir ses lèvres que déjà l'homme vacillait et s'accrochait soudainement à son bras. Surpris, Spock ne parvint pas à garder son équilibre et ne put les stabiliser avant qu'ils ne tombent. Le vulcain eut néanmoins le réflexe de tendre une main en avant.

C'était de cet enchaînement d'évènements que résultait leur position actuelle, Spock penché au-dessus de l'humain, la main appuyée contre le matelas, le bras plié pour amortir le choc, une jambe entre les siennes évitant de justesse de l'écraser de son poids, leur visage séparé exactement par six centimètres et trois millimètres.

Spock n'eut pas la réaction instantanée et logique de se relever.

Ce n'était pas la première fois qu'ils partageaient une telle proximité, plusieurs missions périlleuses les avaient amenés à se protéger mutuellement de leur corps. Toutefois, ces yeux qui le fixaient sans pouvoir le voir n'exprimaient cette fois clairement pas de la reconnaissance ou du soulagement. Il ne s'agissait pas non plus de sentiments négatifs mais d'un enchevêtrement qu'il ne parvenait pas à définir malgré les quelques fractions de secondes qu'il y consacra.

Il enregistra mentalement la sensation de la poitrine qui se soulevait contre la sienne, du souffle qu'il sentait sur sa joue et de la tension présente dans le corps du capitaine.

Le vulcain réalisa alors que leur position ne lui était en aucune façon dérangeante ou désagréable et une part de son esprit lui assura que cela aurait pourtant dû être le cas. Et, surtout, que Jim devait en ressentir une gêne certaine.

Il fit un mouvement pour s'écarter mais constata que la main de Jim enserrait toujours fermement son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1279
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Stop [Sam/Koko]   Dim 8 Mai - 18:41

Sa respiration était saccadée. Non pas parce qu'il était essoufflé mais parce qu'il se forçait à prendre de très petites inspirations. Et à chaque fois, le souffle chaud du vulcain glissait dans ses propres narines et rendait la présence du vulcain au dessus de lui de plus en plus imposante, de plus en plus proche. Comme s'il était encore entrain de tomber, sa main agrippait toujours fermement le bras de Spock et il n'eut pas le réflexe de le lâcher lorsqu'il le sentit essayer de se relever. Il aurait pourtant du le libérer et peut-être l'aurait-il fait s'il n'avait pas senti son ami arrêter toute tentative de s'écarter de lui à l'instant même où il l'avait retenu.

Kirk essaya de comprendre pourquoi mais le sang qui pulsait dans ses tempes l'empêchait de réfléchir correctement. Le fait qu'il était plongé dans le noir complet et qu'il ne pouvait absolument rien voir autour de lui ne l'aidait pas non plus à aborder cette situation coquasse en soi autrement que par une certaine appréhension. Spock et lui étaient objectivement allongés sur son lit, l'un contre l'autre, plongés dans le noir. Pourtant il ne pensa pas une seule seconde à l'ambiguité de la scène. La seule chose qui pouvait encore apparaître clairement à son esprit en cet instant, était le parallèle avec la situation qu'ils avaient connu lors de leur dernière mission.

A cette pensée, son corps se détendit alors et il laissa simplement sa tête reposer doucement contre l'oreiller de son lit. Une sensation grisante de familiarité l'envahit et les battements de son coeur commencèrent doucement à ralentir. Il ferma alors les yeux, ne les laissant plus inutilement ouvert dans le noir complet de sa chambre. Il aurait pu à n'importe quel moment ordonner à l'ordinateur de sa chambre d'éclairer la pièce. Mais il ne le fit pas. N'y pensa même pas. A cet instant, il n'avait plus l'impression d'être dans ses propres quartiers, sur son vaisseau. Seulement dans ce noir un peu fantomatique avec Spock. Le ramenant inextricablement dans leur prison de pierre fantasmée et qui avait maintenant l'apparence d'une sorte de point d'orgue entre la réalité et le souvenir de leur mission.

Kirk sentit alors à nouveau la présence de son ami vulcain. Pas physiquement, ni même par l'air chaud et satiné qui glissait contre son visage, mais simplement par ce qu'en fermant les yeux il pouvait laisser ses autres sens prendre pleinement conscience de l'essence de Spock. Il était si proche de lui, comme dans leur prison de pierre. Et alors qu'il se laissait doucement mourir, il avait alors atteint une sorte de sensibilité qui l'avait ouvert totalement à la vie qui l'accompagnait toujours. Il s'était rendu compte que c'était lorsque sa propre vie s'effacer qu'il pouvait prendre d'autant plus conscience de celle des autres. Et c'était exactement ce qu'il faisait à cet instant à nouveau, sans vraiment comprendre ce qui lui prenait d'agir ainsi.

Pourtant, il continua de tenir le bras de Spock dans sa main, le maintenant beaucoup moins fermement à présent. Il leva alors doucement son autre main, l'approchant avec précaution du bras du vulcain qui reposait à côté de lui. Ses doigts s'arrêtèrent à quelques millimètres de l'avant-bras du vulcain, sans le toucher. Il ne le voyait pas, mais Kirk pouvait très bien sentir la chaleur qui émanait du corps de son ami et qui semblait légèrement augmenter à l'approche de son contact. Il stabilisa alors ses doigts, quelques secondes, avant de les faire lentement remonter le long des muscles du vulcain, sans jamais le toucher, sans jamais ouvrir les yeux. Et plus il remontait sa main, et plus il arrivait à percevoir le corps de Spock dans son esprit. Il contourna alors lentement son épaule, descendu ensuite le long de ses côtes et de son bassin. Lorsque son bras fut tendu à son maximum, il fit basculer doucement sa main au dessus du dos de Spock avant de le faire remonter jusqu'à son cou.

Un fin sourire étira ses lèvres sans même qu'il ne s'en rende vraiment compte. Il ne savait pas ce qu'il faisait mais il ne pouvait s'empêcher de ressentir un profond bien être à pouvoir sentir cette présence si proche de lui, la chaleur de cette vie alors que lui-même avait la sensation d'être froid, terriblement froid. Comme la mort venant lentement engourdir ses muscles, glacer son sang. Il n'y avait eu que la chaleur du corps de Spock pour ne pas lui faire oublier la situation dans laquelle ils se trouvaient et le but premier de son plan. Maintenant, ils étaient sauvés. Et ils étaient vivants, tous les deux. Alors pourquoi il n'arrivait pas à se sentir bien ? Il avait approché la mort tellement de fois dans sa carrière et il n'avait pas peur d'elle. Il l'avait toujours déjoué. Là, encore une fois. Mais il avait l'horrible sensation qu'elle avait imprégné son corps et qu'une partie de lui était morte dans cette cage de pierre.

Sauf, lorsqu'il était avec Spock. Juste comme ça, dans le noir. S'ennivrant presque de sa présence et de la chaleur de son corps qu'il avait envie de faire sienne pour réchauffer cette partie là de lui qui lui semblait toujours si glacée.

- Nous nous en sommes bien sortis.... n'est-ce pas ? souffla-t-il tout bas comme si la réalité ne lui paraissait plus aussi tangible maintenant.

Sa prise se fit un peu plus ferme sur le bras de Spock et ses doigts effleurèrent presque avec angoisse les quelques cheveux invisibles du vulcain qui tendaient vers eux à cause de l'électricité statique. Il ouvrit alors doucement les yeux, relevant le regard face à lui. Et même s'ils étaient toujours plongé dans le noir, ses yeux s'arrêtèrent pile sur la longueur du regard de Spock. Sans qu'il ne sache vraiment comment, il voyait son regard. Il le devinait derrière l'obscurité de sa chambre et il ancra son regard dans le sien sans aucune hésitation. Un mélange confus d'émotions se bousculant dans sa tête sans qu'il n'en saisisse jamais le sens.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
kokoroyume
Auteure de fanfictions / Traductrice
avatar

Féminin Messages : 555
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 31
Localisation : Prisonnière du Nexus
Humeur : Rêveuse

MessageSujet: Re: Stop [Sam/Koko]   Jeu 12 Mai - 0:25

Il sentit le corps sous lui se détendre et vit les paupières se clore. Mais l'humain ne libéra pas son bras bien que sa prise se fit plus lâche.

Spock resta silencieux, intrigué par sa réaction. Lorsqu'il le sentit bouger, lever le bras comprit-il en voyant les muscles de son épaule rouler sous son uniforme, son geste le laissa perplexe. Il capta son mouvement, le cheminement lent de sa main à quelques centimètres de lui, progressant sans le moindre support visuel mais traçant avec une acuité étonnante les contours de son corps sans jamais le toucher.

Il ne comprenait pas.

Lorsqu'il remarqua le sourire qui se peignit sur son visage, il fut à nouveau traversé par la pensée fugace qu'il avait eu un peu plus tôt, conscient qu'une fusion mentale l'aurait grandement aidé à suivre les raisonnements de la pensée de son capitaine qui semblaient à présent totalement lui échapper, avant de constater, qu'en dépit de ses boucliers, des fragments d'émotions lui étaient transmis par cette prise qu'il gardait sur son bras.

Un certain nombre d'entre-elles semblant au-delà de sa compréhension. Quelque chose qui pouvait peut-être être défini comme du soulagement. Un sentiment latent de renoncement. Du contentement. De l'incertitude.

- Nous nous en sommes bien sortis.... n'est-ce pas ?

Et comme pour appuyer cette dernière sensation et la pointe d'hésitation présente dans son ton, ses doigts s'accrochèrent avec plus de force à son bras.

La question en elle-même n'avait à ses yeux qu'une réponse. Il hésita pourtant une fraction de seconde lorsque le regard familier se fixa directement sur le sien. Le vulcain songea à son incapacité à l'atteindre durant ces jours d'emprisonnement, aux marques que cet incident paraissait avoir laissé sur le mental de Jim, à cette récente réalisation que la présence de cet homme à ses côtés et son bien être lui importait bien plus qu'il n'avait souhaité se l'avouer, au fait que son ami lui accordait visiblement toujours sa confiance après ces évènements.

Toutes ces considérations n'étaient pourtant pas de première importance. Que cette question se rapporte à un évènement en particulier ou non, la réponse restait la même. Pour la simple raison qu'il pouvait entendre le battement régulier du coeur humain, voir la force de son esprit dans son regard, sentir la prise tiède de ses doigts sur son bras. Pour la simple raison qu'il le savait en vie.

- Oui, Jim. C'est une conclusion adéquate.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Sam
Auteure de fanfictions/traductrice/Analyste
avatar

Féminin Messages : 1279
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 30
Localisation : Sur la passerelle de commande
Emploi/loisirs : Spock Addict

MessageSujet: Re: Stop [Sam/Koko]   Jeu 12 Mai - 1:08

Une seconde, peut-être à peine deux. Durant lesquelles, Kirk attendit simplement un signe de vie tangible de la part de ce corps juste au dessus de lui qu'il percevait sans vraiment le voir.

- Oui, Jim. C'est une conclusion adéquate.


Il ne savait pas si c'était les mots ou le ton de la voix de son ami mais une sorte de soulagement et de paix intérieure sembla alors l'envahir. Oui, ils s'en étaient sortis. Vraiment. Le reste, finalement, n'était que peu de choses. Il retrouverait rapidement sa capacité à commander. Il retrouverait rapidement ses réflexes de leader et son instinct qui les avait sauvé une fois de plus. Ce n'était qu'une question de temps. Et de patience. Peut-être le plus dur en fin de compte. Il allait devoir attendre. Mais attendre sans rien faire, hors de question.

Cette certitude que lui offrait son ami vulcain semblait être tout ce dont il avait besoin. Comme s'il n'y avait que l'assentiment de celui qui avait partagé son enfer qui pouvait véritablement peser dans la balance de sa propre angoisse. Et il voulut partager ce moment de paix qui lui était tout simplement offert. Sa main était juste au dessus du visage de Spock, son bras le tenait toujours fermement sur son lit. Il eut la pensée réflexe de vouloir simplement le serrer dans ses bras. Le remercier pour son soutien malgré ce que lui-même avait du endurer lors de leur dernière mission, ainsi que sur la passerelle lorsqu'il avait momentanément perdu ses réflexes et que son officier en second avait du prendre le relais.

Mais alors que ses bras semblaient se refermer naturellement autour de ce corps qui était déjà si proche, Kirk prit soudainement conscience de ce qu'il était entrain de faire. De penser. Et la situation lui parut tout à coup bien trop dérangeante pour qu'il puisse satisfaire cet élan de sympathie fraternel qui semblait le prendre. Ils étaient dans le noir, ils étaient dans sa chambre, il allait le tenir dans ses bras.

Il s'arrêta net dans son geste.

- Lumières.

La pièce fut instantanément éclairée et Kirk ferma brutalement les yeux, les pupilles agressée par cette source abrupte de lumière. Il lâcha le bras de Spock et se couvrit les yeux avec tout en se redressant sur le lit. Ses joues étaient rouges et il avait chaud, soudain beaucoup trop chaud maintenant qu'il y pensait. Il se leva alors rapidement de son lit, ne pouvant plus tenir en place maintenant que la réalité s'imposait à nouveau à lui et qu'il devait gérer ce sentiment de gêne incompréhensible qu'il ressentait.

- Il va falloir que j'aille affronter Bones... souffla-t-il avec un petit sourire dépité, le regard légèrement fuyant. Je vous laisse le commandement jusqu'à ce qu'il me décrète apte à reprendre mon poste. Et j'ai bien peur qu'il ne me fasse pas de cadeau cette fois-ci...

Kirk se passa une main dans les cheveux afin de les remettre en place, sentant ses propres mèches voleter autour de son visage, encore tendues par l'électricité statique qui semblait avoir empli la pièce. C'était la première fois qu'il se sentait gêné ainsi, en présence du vulcain. Il se sermonna intérieurement en se rappelant que la situation était particulière et qu'avec leur dernière mission il était normal d'avoir ce genre de réaction. Surtout s'il était trop angoissé pour commander, il pouvait tout à fait angoisser pour des choses sans aucune signification.

- Une petite prescription et quelques exercices et tout rentrera dans l'ordre, dit-il d'un ton rassurant à l'intention de Spock qui semblait.... inquiet ?

Il ne sut pas très bien dire ce que son visage reflétait à l'instant, ou ne reflétait pas. Mais il n'attarda pas son regard sur son visage pour le découvrir. Il avait une visite à faire et s'il ne voulait pas qu'elle devienne forcée, il n'allait plus pouvoir remettre à plus tard son départ.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frenchks.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stop [Sam/Koko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stop [Sam/Koko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» classic stop time blues
» [BLONDIE] reprend "Don't Stop 'Till You Get Enough"
» [REPRISE] Can't stop loving You
» She's Out Of my Life VS I Just Can't Stop Lovin' you
» [DON'T STOP...] par le groupe "Blondie".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Kirk / Spock :: Holoprogramme - RPG :: L'Enterprise :: Les quartiers :: Quartiers du Capitaine-
Sauter vers:  

Boutons from Pointy EarsCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit