AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Sherlock_Spock

avatar

Féminin Messages : 1004
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 30
Localisation : Shi'Kahr - Vulcain
Emploi/loisirs : Ecrivain
Humeur : Spokienne

MessageSujet: Re: Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape    Jeu 25 Sep - 14:15

Tu sais, tu peux donner ton avis quand tu veux hein lol moi ça me fais plaisir de connaitre l'avis des gens.
Pour ton rêve, en effet c'est étrange ^^ En dehors de ça j'aimerais bien faire ce genre de rêve plus souvent lol

_________________
« A life is like a garden. Perfect moments can be had, but not preserved, except in memory. Live long and prosper. »
- Leonard Nimoy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape    Jeu 25 Sep - 14:18

Voui, désolée ^^'
J'ai bientôt fini cette fiction, je te donnerai mon avis à ce moment.

C'est la première fois que je rêvais de Star Trek, et en général, je rêve très peu de ce que j'aime. Pas que je fasse des cauchemars, disons plutôt que je rêve peu de mes passions :p
Boh, ça a beau être étrange, je ne me formalise pas, c'était qu'une coïncidence, juste que je trouvais ça drôle que ça ressemble à ta fiction xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape    Jeu 25 Sep - 15:44

Alors, allons-y pour un long commentaire. Je vais te dire ce que j'ai pensé (si je m'en souviens bien) de chaque tome, du premier au septième.

Tome 1 : Paradoxe
Une des premières fanfics KS que j'ai pu lire, et je l'ai découverte sur fanfic-fr. J'ai beaucoup aimé l'idée du voyage dans le temps, de pouvoir revenir en arrière pour changer ce qu'il s'est passé, afin de recréer une autre réalité parallèle. Le fait de sauver Vulcain était très bien, et mon passage préféré reste le moment où Jim et Spock sont sur Delta Vega et suivent l'autre Jim dans son aventure. Ca avait des airs de Retour vers le Futur que j'ai vraiment apprécié ! Very Happy
Le tout premier lemon est une tuerie, et je crois que ce que je préfère dans le KS c'est encore la phase où ils se tournent autour, avant d'être en couple. C'est toujours une période pleine de sensualité et c'est très souvent très agréable à lire Smile

Tome 2 : Juste avant les Ténèbres
Alors celui-là j'ai moins aimé, dans l'ensemble. J'ai beaucoup aimé le début, avec le Pon Farr, la fuite de Spock sur Vulcain, et Jim qui met sa vie en danger (encore une fois) pour le retrouver. C'est ce qu'il se passe après qui m'a moins enthousiasmé, car trop proche du film et, d'après moi, manquant d'éléments supplémentaires suffisamment nouveaux pour apporter quelque chose. J'ai trouvé ça un peu dommage, que tu te soies basée sur STID, quand j'ai vu de quoi tu étais capable avec Paradoxe.

Tome 3 : Ogmios
J'ai bien aimé cette histoire, même si ce n'est pas ma préférée. L'idée est bonne, le récit est cohérent. L'histoire du silence est bien aussi. Par contre, maintenant que je vais lire Sylak, je vais toujours penser à Sylar xD
Désolée, j'ai pas grand chose à dire de plus ><

Tome 4 : Le Vide en ce Monde
Par contre, j'ai beaucoup aimé celle-ci ! Déjà, le fait que la ville bouge sous le contrôle de Zachary, c'était super (tiens, encore un nom qui me dit quelque chose, il va rejoindre la liste des psychopathes avec Sylar, euh pardon, Sylak ;D). D'ailleurs, ce gosse est proprement flippant, quand on ne sait pas encore qui c'est. La clinique et la pharmacie qui n'ont que le médicament dont ils ont besoin, c'était bizarre aussi. J'étais étonnée de la relation entre Johnson et Dorian mais why not. En revanche, quand on découvre ce qu'il s'est passé en réalité et combien de temps ils ont été retenu, c'était génial xD

Tome 5 : Le Problème Final
Alors, là, comme je te l'ai dit, j'avais déjà senti le truc venir avant de commencer à lire. Déjà par le titre, qui m'a très fortement rappelé ce moment, dans Sherlock, où Moriarty parle à Sherlock du "problème final". Ensuite, par le fait que sur la vidéo, l'aperçu est bloqué sur un beau 221b visible sur le lampadaire. Et enfin, par le titre du premier chapitre, Londinium.
Là encore, je me suis demandé où tu sortais toutes ces idées, parce que tu aurais pu faire simplement un bête crossover entre Star Trek et l'univers de Sherlock, ce que tu n'as pas fait. Le fait de faire prendre conscience aux personnages qu'ils avaient un rôle à jouer et différent de celui qui leur avait été donné, d'une part, de la Prophétie, et d'autre part, des romans de Sherlock Holmes. Là aussi j'ai appris que Spock était un descendant de Sherlock, et j'ai bien apprécié le fait que Sherlock et John soient aussi curieux à propos de l'Enterprise.

Tome 6 : Ne trinque jamais avec ton ennemi
J'ai senti une atmosphère différente dans cette histoire-ci. Peut-être par le fait qu'ils n'allaient pas sur une planète, je ne sais pas, en tout cas, malgré l'orage ionique et l'altercation avec Sinak, le tout avait une ambiance de vacances plutôt agréable.
J'étais étonnée de la relation de Chekov avec Miria, déjà parce que c'est une Klingonne :p et aussi parce que cette relation ne collait pas avec l'image que j'avais de lui, donc je n'étais pas trop triste quand ils ont dû se quitter.
Quand à la tentative de viol de Sinak, j'ai beaucoup aimé la réaction de Spock, hors de lui, qui l'aurait tué si Jim n'avait pas détourné son attention de lui. Le lemon qui a suivi était bien sauvage d'ailleurs Twisted Evil
Pour en revenir à l'orage ionique : c'était obligé qu'ils allaient se retrouver coincés dans l'Enterprise, mais je n'avais pas imaginé qu'il y aurait une panne du service de climatisation et d'oxygène. La tentative presque désespérée de Spock de réparer une navette avait un côté très humain, malgré son contrôle sur ses émotions. Puis, le saut spatial, comme dans STID. J'ai bien aimé l'idée Smile
Au final, j'étais contente de l'alliance qu'il y a eu entre Koloth et Jim, ce qui fait que le titre se rapporte peut-être plus à Sinak qu'à lui.

Tome 7 : Je rêve donc je suis
Je viens de finir cette histoire, que j'ai beaucoup aimé, aussi. L'idée de partage de rêves m'a fait pensé à Inception, un film que j'adore. Sauf qu'on retrouve là une société en apparence parfaite, sans gouvernement, et qui vit en paix. J'étais comme Jim au début, ultra sceptique, mais finalement, quand on apprend comment ils fonctionnent, pourquoi pas !
Les rêves étaient vraiment bizarres, et plutôt effrayants, quels qu'ils soient, même si les pires restent les derniers que Jim a pu faire, avec Franck et Sinak. Heureusement qu'ils ont pu coincer Dick :p
Une chose que j'ai beaucoup aimé, et j'aurais presque voulu en avoir plus, c'est la relation Chekov-Sulu. Ils sont adorables tous les deux :3 Ce qui me fait penser que je n'ai pas parlé de Bones-Uhura. J'aime bien leur couple aussi, et puis ça évite d'avoir Nyota dans les pattes de Spock :p

Voilà !
Pour conclure, donc, deux dernières petites choses :
- la présence des lemons : j'en avais déjà parlé, il fallait bien que je fasse une mise à jour Wink
Finalement, il n'y en a pas tant que ça dans la suite des histoires, à partir du moment où je t'en ai parlé. Ou alors, moins de lemons que je qualifierai d'illogiques, qui n'ont, de mon point de vue, pas leur place dans ces scènes. D'une manière générale, ils sont plutôt courts, souvent différents, quant au lieu ou à la mise en scène, et du coup on ne s'en lasse pas. La seule chose que je "regrette" un peu, c'est qu'ils sont parfois un peu rapides. Pas forcément dans le nombre de lignes, mais plutôt dans le déroulé, qu'ils ne se caressent presque pas avant de passer à l'acte, par exemple. Je ne suis pas contre les lemons bruts, sauvages, mais je pense qu'on profiterait davantage s'il y avait plus de relief, si certains étaient plus tendres, avec plus d'attentions, par exemple. Oh, et j'aime bien ceux qu'ils ont le matin au réveil, plus lents et plus doux. Ca rejoint ce que je disais juste avant Wink
- les descriptions : c'est quelque chose dont j'ai pris conscience hier soir, en fait. Je trouve, dans la généralité, que tu ne concentres tes descriptions que sur l'action principale, ce qui me fait me souvenir un conseil que Jean-Hugues Opel (un écrivain de polars) m'avait donné, un jour de concours : "sortir du cadre". Je me doute que ce n'est pas toujours évident de décrire quand l'histoire est narrée à la première personne, j'en ai déjà eu l'expérience, mais je pense qu'il suffirait de peu pour enrichir les mondes qu'ils visitent. Ce n'est qu'un exemple, mais il me semble qu'il y a un lemon dans la baie d'observation, et j'aurais aimé avoir quelques indications sur, peut-être, la lumière des étoiles qui illumine doucement la pièce ou qui se reflète sur eux. Tout ce qui permettrait de bien imaginer ce qu'il se passe autour des personnages Smile

Bon, j'ai fini. Bien entendu, tu fais ce que tu veux de mes avis. Tu les prends ou tu les laisses, et je ne t'en voudrais pas si tu décides de continuer comme tu le fais. C'est ta fiction, et elle est déjà très bien comme elle est et je continuerai à la lire Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock_Spock

avatar

Féminin Messages : 1004
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 30
Localisation : Shi'Kahr - Vulcain
Emploi/loisirs : Ecrivain
Humeur : Spokienne

MessageSujet: Re: Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape    Jeu 25 Sep - 17:54

Syhta a écrit:


Tome 1 : Paradoxe
Une des premières fanfics KS que j'ai pu lire, et je l'ai découverte sur fanfic-fr. J'ai beaucoup aimé l'idée du voyage dans le temps, de pouvoir revenir en arrière pour changer ce qu'il s'est passé, afin de recréer une autre réalité parallèle. Le fait de sauver Vulcain était très bien, et mon passage préféré reste le moment où Jim et Spock sont sur Delta Vega et suivent l'autre Jim dans son aventure. Ca avait des airs de Retour vers le Futur que j'ai vraiment apprécié ! Very Happy
L'envie m'est simplement venue du fait que même si j'aime les derniers films, je ne supportais pas l'idée d'un univers ou Vulcain et Amanda n'existent plus.

Syhta a écrit:
Le tout premier lemon est une tuerie, et je crois que ce que je préfère dans le KS c'est encore la phase où ils se tournent autour, avant d'être en couple. C'est toujours une période pleine de sensualité et c'est très souvent très agréable à lire Smile
J'aime aussi beaucoup cette période où les deux se tournent autour, mais à écrire, c'est pas simple lol

Syhta a écrit:
Tome 2 : Juste avant les Ténèbres
Alors celui-là j'ai moins aimé, dans l'ensemble.
Comme beaucoup de mes lecteurs Wink

Syhta a écrit:
J'ai beaucoup aimé le début, avec le Pon Farr, la fuite de Spock sur Vulcain, et Jim qui met sa vie en danger (encore une fois) pour le retrouver.
Le début est une réécriture de l'épisode Amok Time. C'est de cette manière que j'aurais aimé que ça se passe.

Syhta a écrit:
C'est ce qu'il se passe après qui m'a moins enthousiasmé, car trop proche du film et, d'après moi, manquant d'éléments supplémentaires suffisamment nouveaux pour apporter quelque chose. J'ai trouvé ça un peu dommage, que tu te soies basée sur STID, quand j'ai vu de quoi tu étais capable avec Paradoxe.
J'étais parti sur une réécriture de ST2009, j'ai donc voulu également le faire avec STID, parce qu'il y avait quelques scènes que je souhaitais réécrire différemment et surtout, pour boucler la boucle et pouvoir enchaîner sur la mission de 5 ans et des scénarios originaux.

Syhta a écrit:
Tome 3 : Ogmios
J'ai bien aimé cette histoire, même si ce n'est pas ma préférée. L'idée est bonne, le récit est cohérent. L'histoire du silence est bien aussi. Par contre, maintenant que je vais lire Sylak, je vais toujours penser à Sylar xD
Désolée, j'ai pas grand chose à dire de plus ><
C'était mon premier essai en scénar totalement original, sans me basé sur quelque chose de connu ou que j'avais vu quelque part. J'ai parfois séché, me suis parfois rendu compte que certaines choses n'étaient pas cohérentes et donc je me retrouvais à réécrire des chapitres entier. Je me cherchais, j'essayais de trouver ma cadence, mon rythme, arriver à faire faire plusieurs choses à plusieurs personnages en même temps, etc. Ce n'est pas non plus celle que je préfère, j'aurais pu faire mieux.

Syhta a écrit:
Tome 4 : Le Vide en ce Monde
Par contre, j'ai beaucoup aimé celle-ci ! Déjà, le fait que la ville bouge sous le contrôle de Zachary, c'était super (tiens, encore un nom qui me dit quelque chose, il va rejoindre la liste des psychopathes avec Sylar, euh pardon, Sylak ;D). D'ailleurs, ce gosse est proprement flippant, quand on ne sait pas encore qui c'est. La clinique et la pharmacie qui n'ont que le médicament dont ils ont besoin, c'était bizarre aussi.
J'aurais voulu le faire encore plus flippant encore, mais puisque cette saga n'est qu'un énorme test pour mes compétences (j'entends par là que je m'en sers pour m'exercer dans le plus de styles possible) et que je n'avais encore jamais écris dans le genre "horreur", j'ai peut-être un peu foiré le rendu final.

Syhta a écrit:
J'étais étonnée de la relation entre Johnson et Dorian mais why not.
Je les trouvais mignons ^^

Syhta a écrit:
En revanche, quand on découvre ce qu'il s'est passé en réalité et combien de temps ils ont été retenu, c'était génial xD
Merci. Je l'avais prévu dès le début et plus j'avançais dans l'intrigue et plus je m'étonnais que personne ne se demande ce que faisait les autres restés sur l'Enterprise et pourquoi ils n'avaient toujours pas réussi à les sauver ^^

Syhta a écrit:
Tome 5 : Le Problème Final
Alors, là, comme je te l'ai dit, j'avais déjà senti le truc venir avant de commencer à lire. Déjà par le titre, qui m'a très fortement rappelé ce moment, dans Sherlock, où Moriarty parle à Sherlock du "problème final". Ensuite, par le fait que sur la vidéo, l'aperçu est bloqué sur un beau 221b visible sur le lampadaire. Et enfin, par le titre du premier chapitre, Londinium.
C'était voulu. Je ne fais durer le suspense, pour le plaisir, seulement sur le premier chapitre. On sait rapidement à qui on a affaire. Le vrai choc, c'est quand tu comprends c'est pas eux ^^

Syhta a écrit:
Là encore, je me suis demandé où tu sortais toutes ces idées, parce que tu aurais pu faire simplement un bête crossover entre Star Trek et l'univers de Sherlock, ce que tu n'as pas fait.
Parce que je n'en avais pas envie. Déjà parce que c'est illogique, soyons honnête. Ok, il arrive que dans certains épisodes ils voyages dans le temps, mais ça reste assez rare et ce n'est jamais à des époques trop lointaines dans le passé. De plus, l'expliquer aurait été problématique.

Syhta a écrit:
Le fait de faire prendre conscience aux personnages qu'ils avaient un rôle à jouer et différent de celui qui leur avait été donné, d'une part, de la Prophétie, et d'autre part, des romans de Sherlock Holmes.
Il y a un épisode de tos qui traite de ce genre de problème, je te laisse le découvrir Wink

Syhta a écrit:
Là aussi j'ai appris que Spock était un descendant de Sherlock, et j'ai bien apprécié le fait que Sherlock et John soient aussi curieux à propos de l'Enterprise.
Pour la descendance on en a déjà parlé Wink et pour la curiosité de Sherlock et John, imagine tout simplement Sherlcok devant un vaisseau spatial XD tu as ta réponse. Il ne POUVAIS PAS ne pas s'intéresser!

Syhta a écrit:
Tome 6 : Ne trinque jamais avec ton ennemi
J'ai senti une atmosphère différente dans cette histoire-ci. Peut-être par le fait qu'ils n'allaient pas sur une planète, je ne sais pas, en tout cas, malgré l'orage ionique et l'altercation avec Sinak, le tout avait une ambiance de vacances plutôt agréable.
Alors j'avais deux buts : je voulais changer de décor, donc pas de planète cette fois. Donc pas d'exploration ou de découverte. Et je voulais également me prouver que j'étais capable de rendre intéressante un histoire où, finalement, il ne se passe pas grand-chose quand on y regarde de plus près.

Syhta a écrit:
J'étais étonnée de la relation de Chekov avec Miria, déjà parce que c'est une Klingonne :p et aussi parce que cette relation ne collait pas avec l'image que j'avais de lui, donc je n'étais pas trop triste quand ils ont dû se quitter.
Le but n'était pas de faire en sorte que le lecteur s'attache à ce couple. Encore une fois, je voulais m'exercer à un nouveau style. La relation purement sexuelle, sans sentiment. J'ai choisi Chekov justement parce que ce n'est pas un personnage qu'on imagine faire ce genre de choses. Et une Klingonne, parce qu'il fallait au moins ça pour mettre le grapin sur un gars aussi timide XD

Syhta a écrit:
Quand à la tentative de viol de Sinak, j'ai beaucoup aimé la réaction de Spock, hors de lui, qui l'aurait tué si Jim n'avait pas détourné son attention de lui. Le lemon qui a suivi était bien sauvage d'ailleurs Twisted Evil
Pareil, nouveau style d'écriture. Elle est peut-être plus réussie parce que plus personnelle. Pour la réaction de Spock et le lemon, je vois les Vulcains très territoriaux, mais ce n'est que mon point de vue. Il ne fait que défendre et se réapproprier son territoire, en quelque sorte. Même si de manière lucide, il ne considère pas Jim consciemment comme lui appartenant. Pas comme un objet j'entends.

Syhta a écrit:
Pour en revenir à l'orage ionique : c'était obligé qu'ils allaient se retrouver coincés dans l'Enterprise, mais je n'avais pas imaginé qu'il y aurait une panne du service de climatisation et d'oxygène.
Ce n'était pas assez contraignant, le simple enfermement, si au final ils étaient en sécurité.

Syhta a écrit:
La tentative presque désespérée de Spock de réparer une navette avait un côté très humain, malgré son contrôle sur ses émotions.
J'ai aimé écrire cette scène, je me souviens avoir voulu, en quelque sorte, inverser les rôles. Jim est extrêmement rationnel, presque froid et résolu à mourir. Quand Spock s'acharne inutilement, poussé par le désespoir.

Syhta a écrit:
Puis, le saut spatial, comme dans STID. J'ai bien aimé l'idée Smile
C'est venue naturellement ^^

Syhta a écrit:
Au final, j'étais contente de l'alliance qu'il y a eu entre Koloth et Jim, ce qui fait que le titre se rapporte peut-être plus à Sinak qu'à lui.
"Ne trinque jamais avec ton ennemi" est un proverbe Klingon, en réalité. L'idée c'était de montrer que n'est pas forcément ennemi celui que l'on pense. D'habitude, les Klingons sont des connard et les Vulcains, les gentils. Je voulais renversé la vapeur, du coup, Jim trinque réellement avec un Kilngon, au bar et finalement, c'est un Vulcain qui fout la merde.

Syhta a écrit:
Tome 7 : Je rêve donc je suis
Je viens de finir cette histoire, que j'ai beaucoup aimé, aussi. L'idée de partage de rêves m'a fait pensé à Inception, un film que j'adore.
J'avoue m'être légèrement inspiré de Inception, mais si peu, ma véritable inspiration se trouve ici : LE PEUPLE DU RÊVE

Syhta a écrit:
Sauf qu'on retrouve là une société en apparence parfaite, sans gouvernement, et qui vit en paix. J'étais comme Jim au début, ultra sceptique, mais finalement, quand on apprend comment ils fonctionnent, pourquoi pas !
Oui, hein. Je voulais reprendre l'idée populaire : "trop beau pour être vrai" et, pour une fois, démontrer le contraire. Ils ne sont peut-être pas parfait, mais très heureux ainsi. Cette fois-ci, Jim peux s'en aller sans modifier la manière de vivre des habitants de la planète.

Syhta a écrit:
Les rêves étaient vraiment bizarres, et plutôt effrayants, quels qu'ils soient, même si les pires restent les derniers que Jim a pu faire, avec Franck et Sinak. Heureusement qu'ils ont pu coincer Dick :p
Encore un nouveau style, je n'avais jamais écris de rêves avant et je voulais piéger le lecteur, qu'il ne distingue plus le réel du rêve et surtout, dis-moi si toi tu l'as ressenti, je voulais qu'à la lecture de cette fic, les gens se sentent réellement épuisés. Certaines m'ont dit que ça avait fonctionné.

Syhta a écrit:
Une chose que j'ai beaucoup aimé, et j'aurais presque voulu en avoir plus, c'est la relation Chekov-Sulu. Ils sont adorables tous les deux :3
T'inquiète, je vais continuer à parler d'eux Wink

Syhta a écrit:
Ce qui me fait penser que je n'ai pas parlé de Bones-Uhura. J'aime bien leur couple aussi, et puis ça évite d'avoir Nyota dans les pattes de Spock :p
Voilà XD je les adore tous les deux ^^

Syhta a écrit:
Voilà !
Pour conclure, donc, deux dernières petites choses :
- la présence des lemons : j'en avais déjà parlé, il fallait bien que je fasse une mise à jour Wink
Finalement, il n'y en a pas tant que ça dans la suite des histoires, à partir du moment où je t'en ai parlé. Ou alors, moins de lemons que je qualifierai d'illogiques, qui n'ont, de mon point de vue, pas leur place dans ces scènes.
Ouf! Tu me rassures, parce que j'avais vraiment peur que ça te dérange.

Syhta a écrit:
D'une manière générale, ils sont plutôt courts, souvent différents, quant au lieu ou à la mise en scène, et du coup on ne s'en lasse pas.
J'y tiens, je ne veux surtout pas qu'on est l'impression de lire dix fois la même scène.

Syhta a écrit:
La seule chose que je "regrette" un peu, c'est qu'ils sont parfois un peu rapides. Pas forcément dans le nombre de lignes, mais plutôt dans le déroulé, qu'ils ne se caressent presque pas avant de passer à l'acte, par exemple. Je ne suis pas contre les lemons bruts, sauvages, mais je pense qu'on profiterait davantage s'il y avait plus de relief, si certains étaient plus tendres, avec plus d'attentions, par exemple. Oh, et j'aime bien ceux qu'ils ont le matin au réveil, plus lents et plus doux. Ca rejoint ce que je disais juste avant Wink
J'en prends note. Je prends toujours note. Certaines me demandent plus de Jim au dessus, d'autres plus de "violence" entre de gros guillemets, d'autres encore, des mise en scènes peut-être plus rigolotes. Du coup j'essaye un peu de contenter tous le monde, même si je sais que c'est vain dans un sens Wink

Syhta a écrit:
- les descriptions : c'est quelque chose dont j'ai pris conscience hier soir, en fait. Je trouve, dans la généralité, que tu ne concentres tes descriptions que sur l'action principale, ce qui me fait me souvenir un conseil que Jean-Hugues Opel (un écrivain de polars) m'avait donné, un jour de concours : "sortir du cadre". Je me doute que ce n'est pas toujours évident de décrire quand l'histoire est narrée à la première personne, j'en ai déjà eu l'expérience, mais je pense qu'il suffirait de peu pour enrichir les mondes qu'ils visitent. Ce n'est qu'un exemple, mais il me semble qu'il y a un lemon dans la baie d'observation, et j'aurais aimé avoir quelques indications sur, peut-être, la lumière des étoiles qui illumine doucement la pièce ou qui se reflète sur eux. Tout ce qui permettrait de bien imaginer ce qu'il se passe autour des personnages Smile
J'en prends note également. Les descriptions c'est ce que quoi je travaille le plus. Pour moi, c'est le plus important. J'ai fait beaucoup de progrès et je suis contente. Mais c'est vrai que d'un point de vue interne, on ne peut décrire QUE ce que le personnage voit. Et parfois, ce serait quelque peu absurde, de par exemple, décrire la couleur des murs en plein milieu d'un lemon XD Je me mets à la place du gars et c'est pas le genre de détails qui retiennent mon attention. Ou alors c'est que je m'ennuie XD Mais je vois ce que tu veux dire et dans les scènes où c'est logique de le faire, je ferais un effort Wink

Syhta a écrit:
Bon, j'ai fini. Bien entendu, tu fais ce que tu veux de mes avis. Tu les prends ou tu les laisses, et je ne t'en voudrais pas si tu décides de continuer comme tu le fais. C'est ta fiction, et elle est déjà très bien comme elle est et je continuerai à la lire Smile
Merci! Mais puisque tu as pris le temps d'écrire se pavé, je ne compte pas simplement te dire "Je m'en fou" et passer mon chemin. Ce que tu dis est intéressant et je suis peut-être entouré de trop de gens qui passent leur temps à me dire que "c'est trop génial!!" pour y voir clair à certains moment. J'espère que la suite te plaira.

_________________
« A life is like a garden. Perfect moments can be had, but not preserved, except in memory. Live long and prosper. »
- Leonard Nimoy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape    Jeu 25 Sep - 18:23

Sherlock a écrit:
J'étais parti sur une réécriture de ST2009, j'ai donc voulu également le faire avec STID, parce qu'il y avait quelques scènes que je souhaitais réécrire différemment et surtout, pour boucler la boucle et pouvoir enchaîner sur la mission de 5 ans et des scénarios originaux.
D'accord Very Happy Mais c'est vrai que dans l'ensemble, Paradoxe reste plus inventif que celle-là.

Sherlock a écrit:
C'était mon premier essai en scénar totalement original, sans me basé sur quelque chose de connu ou que j'avais vu quelque part. J'ai parfois séché, me suis parfois rendu compte que certaines choses n'étaient pas cohérentes et donc je me retrouvais à réécrire des chapitres entier. Je me cherchais, j'essayais de trouver ma cadence, mon rythme, arriver à faire faire plusieurs choses à plusieurs personnages en même temps, etc. Ce n'est pas non plus celle que je préfère, j'aurais pu faire mieux.
Il y a toujours des fictions où on n'est pas satisfait de ce qu'on a fait. Ca m'arrive encore aujourd'hui, j'avais commencé cette fiction indépendante en slash dans un univers alternatif fanfictionnel, écrit à la première personne et au présent avec un gros pompage du Cercueil Vide de Sherlock. Finalement j'ai fait le choix de tout réécrire, et ça devient quelque chose de totalement indépendant, sans attache à un univers déjà créé, écrit à la troisième personne et à l'imparfait.

Sherlock a écrit:
J'aurais voulu le faire encore plus flippant encore, mais puisque cette saga n'est qu'un énorme test pour mes compétences (j'entends par là que je m'en sers pour m'exercer dans le plus de styles possible) et que je n'avais encore jamais écris dans le genre "horreur", j'ai peut-être un peu foiré le rendu final.
Je ne dirais pas que tu as foiré, parce que Zachary était quand même flippant. Mais je pense que pour vraiment instaurer cette peur chez le lecteur, tu aurais dû plus toucher tous les sens. Je pense que le fait que Jim soit tout le temps connecté à Spock fait qu'on se sent aussi rassuré quand on lit. Et tu n'as peut-être pas suffisamment dérouté le lecteur.

Sherlock a écrit:
Merci. Je l'avais prévu dès le début et plus j'avançais dans l'intrigue et plus je m'étonnais que personne ne se demande ce que faisait les autres restés sur l'Enterprise et pourquoi ils n'avaient toujours pas réussi à les sauver ^^
En fait, plusieurs fois je me suis posé la question, mais comme Jim avait écrasé son communicateur, je ne suis pas allée plus loin, alors que c'est vrai, logiquement, les autres auraient débarqué pour venir les aider.

Sherlock a écrit:
Pour la descendance on en a déjà parlé Wink et pour la curiosité de Sherlock et John, imagine tout simplement Sherlcok devant un vaisseau spatial XD tu as ta réponse. Il ne POUVAIS PAS ne pas s'intéresser!
Non mais c'était évident ! xD Il aurait été comme un gosse là dedans mdr

Sherlock a écrit:
Alors j'avais deux buts : je voulais changer de décor, donc pas de planète cette fois. Donc pas d'exploration ou de découverte. Et je voulais également me prouver que j'étais capable de rendre intéressante un histoire où, finalement, il ne se passe pas grand-chose quand on y regarde de plus près.
Pari réussi ! Wink

Sherlock a écrit:
"Ne trinque jamais avec ton ennemi" est un proverbe Klingon, en réalité. L'idée c'était de montrer que n'est pas forcément ennemi celui que l'on pense. D'habitude, les Klingons sont des connard et les Vulcains, les gentils. Je voulais renversé la vapeur, du coup, Jim trinque réellement avec un Kilngon, au bar et finalement, c'est un Vulcain qui fout la merde.
Bon sang, c'est encore plus ingénieux maintenant que je connais l'origine et la signification du proverbe xD

Sherlock a écrit:
Oui, hein. Je voulais reprendre l'idée populaire : "trop beau pour être vrai" et, pour une fois, démontrer le contraire. Ils ne sont peut-être pas parfait, mais très heureux ainsi. Cette fois-ci, Jim peux s'en aller sans modifier la manière de vivre des habitants de la planète.
Une première ! xD Il va finir par croire qu'il est le centre du monde s'il change autant les gens où qu'il aille mdr

Sherlock a écrit:
Encore un nouveau style, je n'avais jamais écris de rêves avant et je voulais piéger le lecteur, qu'il ne distingue plus le réel du rêve et surtout, dis-moi si toi tu l'as ressenti, je voulais qu'à la lecture de cette fic, les gens se sentent réellement épuisés. Certaines m'ont dit que ça avait fonctionné.
Pour ma part, je ne l'ai pas ressenti, peut-être parce que j'étais déjà dans cet état de fatigue (maudite nouvelle lune ToT), mais c'est vrai qu'à des moments on se sent perdu, on ne sait plus où est la réalité.

Sherlock a écrit:
Ouf! Tu me rassures, parce que j'avais vraiment peur que ça te dérange.
Quand je t'avais donné cet avis là, au départ, j'étais encore en train de lire le tome 3 je crois, et il me semble qu'il y avait beaucoup plus de lemons que dans les autres tomes.

Sherlock a écrit:
J'en prends note. Je prends toujours note. Certaines me demandent plus de Jim au dessus, d'autres plus de "violence" entre de gros guillemets, d'autres encore, des mise en scènes peut-être plus rigolotes. Du coup j'essaye un peu de contenter tous le monde, même si je sais que c'est vain dans un sens Wink
Tu ne pourras jamais vraiment contenter tout le monde, c'est sûr, mais tu peux au moins essayer Wink

Sherlock a écrit:
J'en prends note également. Les descriptions c'est ce que quoi je travaille le plus. Pour moi, c'est le plus important. J'ai fait beaucoup de progrès et je suis contente. Mais c'est vrai que d'un point de vue interne, on ne peut décrire QUE ce que le personnage voit. Et parfois, ce serait quelque peu absurde, de par exemple, décrire la couleur des murs en plein milieu d'un lemon XD Je me mets à la place du gars et c'est pas le genre de détails qui retiennent mon attention. Ou alors c'est que je m'ennuie XD Mais je vois ce que tu veux dire et dans les scènes où c'est logique de le faire, je ferais un effort Wink
Non c'est sûr qu'on ne peut pas forcément s'arrêter en plein milieu d'une scène et épiloguer sur la couleur du mur, mais des foi, juste avant, ou pour renforcer une impression, juste un mot ou deux, ça peut suffire à planter, ou rappeler un cadre.
En parlant de lemons, j'avais lu une fois que pour qu'ils puissent vraiment immerger le lecteur, il fallait qu'il fasse appel à tous les sens, dont l'odorat ou le goût, qu'on a tendance à oublier Smile

Sherlock a écrit:
Merci! Mais puisque tu as pris le temps d'écrire se pavé, je ne compte pas simplement te dire "Je m'en fou" et passer mon chemin. Ce que tu dis est intéressant et je suis peut-être entouré de trop de gens qui passent leur temps à me dire que "c'est trop génial!!" pour y voir clair à certains moment. J'espère que la suite te plaira.
J'en suis certaine Wink J'ai déjà commencé rapidement le tome 8 et ça me plait déjà !
Mais sinon, en t'inquiète pas. J'ai passé quatre ans à n'avoir que ce même genre d'avis sur mes fanfictions, alors que je me suis rendue compte que c'était mes parents (et notamment mon père, étonnamment) qui me donnaient les avis les plus constructifs, et c'est comme ça que j'ai pu progresser. Les gens pensent parfois qu'une remarque constructive peut paraître négative, alors que c'est justement ce qu'on attend, quand on écrit ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ichikirk

avatar

Féminin Messages : 990
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 45
Localisation : en balade sur l'enterprise
Humeur : kirk addict (mais aussi spock)

MessageSujet: Re: Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape    Ven 26 Sep - 0:24

Et bien Syhta, tu as drôlement bossé là : lecture + reviews Razz Un point de vue intéressant. Wink

Sherlock a écrit:
Ce que tu dis est intéressant et je suis peut-être entouré de trop de gens qui passent leur temps à me dire que "c'est trop génial!!" pour y voir clair à certains moment. J'espère que la suite te plaira.
Merdouille, je me sens visée là, LOL (pas d'inquiétude je ne le prends pas mal Wink ) mais je me pose des questions du coup. Suspect Il est vrai que je n'ai pas du tout la même expérience que vous deux en écriture, mais chaque chapitre que je lis de Sherlock, je me dis "mince si je pouvais écrire comme ça". J'ai lu un grande nombre de fics et les très bien écrites ne sont pas légion.
Cependant, je suis bien consciente que rien n'est parfait, que l'on peut toujours mieux faire. Que ce soit dans l'écriture, la musique (j'ai connu), la peinture ou tout autre art, on veut progresser, pouvoir aller encore plus loin....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape    Ven 26 Sep - 6:45

flonaru a écrit:
Et bien Syhta, tu as drôlement bossé là : lecture + reviews Razz Un point de vue intéressant. Wink
En fait, j'avais prévu de faire cette review une fois que j'aurais tout lu, mais Sherl m'a convaincue de le faire plus tôt xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ichikirk

avatar

Féminin Messages : 990
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 45
Localisation : en balade sur l'enterprise
Humeur : kirk addict (mais aussi spock)

MessageSujet: Re: Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape    Dim 28 Sep - 13:20

Sherlock a écrit:
Ne le prend pas mal, ce n'est pas un reproche. C'est juste que ce n'est bon pour personne d'être entouré uniquement de gens qui le congratulent en permanence. En tout cas, pas pour moi, parce que ça a tendance à me rendre feignante. Je finis par m’asseoir bien confortablement sur mes acquis et je ne me remets plus en question. Un point négatif de temps en temps, ça ne fait peut-être pas du bien sur le moment, surtout quand on s'est habitué aux compliments, mais ça fait réfléchir.
Je suis d'accord, t'inquiète Wink Mon problème, c'est que je me suis dit, mince ça se trouve je ne lui rend pas service et fais plus de mal que de bien. De l'autre côté, je vais pas dire le contraire de ce que je pense non plus Suspect
Sherlock a écrit:
Je trouve toutes ses toiles magnifiques. Mais je n'ai pas vraiment un oeil critique, j'y connais que dalle. Je saurais même pas dire avec quelle peinture il a fait sa toile XD
Voilà, c'est pareil pour moi avec tes fics, XD clown
Sherlock a écrit:
Evidemment, c'est pour ça que j'aime les critiques. Après, le but c'est pas que tu te mettes à m'en faire. Si tu ne te sens pas suffisamment "qualifiée" pour en faire, autant t'abstenir. Je ne veux pas non plus que tu te sentes coupable ou quoi que ce soit d'autre. Moi, tes commentaires je les attends toujours avec impatience, parce que tu es souvent la seule à remarquer les clins d'oeil que je glisse dans mes chapitre, ou à comprendre exactement où je veux en venir. Et ça, ça me motive beaucoup également, parce que je me dis que même si ça doit être pour une seule personne, au moins je ne fais pas tout ça pour rien
Là je réponds que ça me fait grandement plaisir et effectivement je ne peux pas te parler de certains côtés techniques de l'écriture, je ne peux te donner que mon ressenti, comme une vraie lectrice et fan, I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock_Spock

avatar

Féminin Messages : 1004
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 30
Localisation : Shi'Kahr - Vulcain
Emploi/loisirs : Ecrivain
Humeur : Spokienne

MessageSujet: Re: Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape    Dim 28 Sep - 13:31

flonaru a écrit:

Je suis d'accord, t'inquiète Wink Mon problème, c'est que je me suis dit, mince ça se trouve je ne lui rend pas service et fais plus de mal que de bien.
Mais non, je reste lucide quand même. Je ne me prends pas pour ce que je ne suis pas sous prétexte qu'une personne est fan de mes écris.

flonaru a écrit:
De l'autre côté, je vais pas dire le contraire de ce que je pense non plus  Suspect
Carrément. Je veux que tu continues à me dire ce que tu penses.

flonaru a écrit:
Voilà, c'est pareil pour moi avec tes fics, XD  clown
Ben je me doute. C'est pour ça que je ne veux pas que tu te mettes à essayer de faire des commentaires techniques. Restes dans ton ressenti, c'est très bien Wink

flonaru a écrit:
Là je réponds que ça me fait grandement plaisir et effectivement je ne peux pas te parler de certains côtés techniques de l'écriture, je ne peux te donner que mon ressenti, comme une vraie lectrice et fan,  I love you  I love you  I love you  I love you  I love you  I love you  I love you        

Voilà, je préfère ça Wink Tu es ma fan numéro 1 et, les fans, c'est pas objectifs XD c'est pour ça qu'on les aime ^^

_________________
« A life is like a garden. Perfect moments can be had, but not preserved, except in memory. Live long and prosper. »
- Leonard Nimoy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ichikirk

avatar

Féminin Messages : 990
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 45
Localisation : en balade sur l'enterprise
Humeur : kirk addict (mais aussi spock)

MessageSujet: Re: Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape    Dim 28 Sep - 13:34

Sherlock a écrit:
Tu es ma fan numéro 1 et, les fans, c'est pas objectifs XD c'est pour ça qu'on les aime ^^

I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape    

Revenir en haut Aller en bas
 
Je rêve donc je suis - fanfiction de Sherlock Snape
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» [ Fanfiction] Et si on partait en Tourbus ?
» [fanfiction] L'amour sur msn
» [Fanfic en cours] Nach Berlin
» [Fanfiction] H e i l i g [Terminée]
» Super Weiss !! je suis amoureux PHOTOS IN !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Kirk / Spock :: Ingénierie :: Archivage-
Sauter vers:  

Boutons from Pointy EarsCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Musique et Radio | Rock