AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Frisson part. 4 (Selek/Syhta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Selek

avatar

Féminin Messages : 458
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 25
Localisation : Romulus

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Sam 25 Oct - 14:46

Jim se sentait somnoler, enfin calme et détendu, heureux et en sécurité. Son esprit laissait pour l'instant de coté tous les problèmes qu'il avait pour se concentrer uniquement sur le bonheur qu'il éprouvait dans l'immédiat. Il entendit Spock lui parler mais, à moitié endormi qu'il était, il ne répondit que par un vague hochement de tête. Il lui sembla sentir le bras de son ami passer autour de ses hanches, mais avec l'assoupissement qui le gagnait il lui semblait que ce n'était qu'un rêve, ou son imagination. Tandis qu'il glissait de plus en plus vers le sommeil, il s'appuya plus lourdement sur le vulcain, sa tête blottit dans le creux de son cou.
Il fini par dormir pour de bon, et demeura immobile, son souffle se fit plus lent et régulier et il dormit paisiblement pendant une bonne heure. Mais après un temps de calme, son repos fut troublé, et les cauchemars de cette nuit lui revinrent. Il s'agita légèrement en marmonnant des choses incompréhensibles à l'exception du nom de Spock qui semblait revenir régulièrement. Il se mit à trembler et se blottit contre son ami comme un animal blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Sam 25 Oct - 15:00

Cuire la viande directement au-dessus du feu, tout en veillant à ce qu'elle ne brûle pas prit du temps, et d'autant plus que la chair était coriace et dure. Pourtant, il ne perdit pas patience.
Tant en surveillant le feu, il sentit le corps de Jim affaisser contre le sien, et le serra un peu plus contre lui, pour qu'il ne tombe pas. C'est alors que son visage se nicha dans le creux de son cou. Dire qu'il était troublé était un euphémisme. Il sentait ses propres joues le brûler, et quand il tourna les yeux vers lui, il eut du mal à résister à l'envie de l'embrasser, dirigé qu'il était par ses émotions humaines. Il se pencha alors lentement, garda Kirk serré contre lui tout en veillant à ne pas lui faire mal, puis déposa un baiser sur ses lèvres entrouvertes. Evidemment, le contacte fut tellement léger que l'humain ne se réveilla pas, et Spock reprit sa position initiale, réalisant ce qu'il venait de faire. Cette fois, c'était ses oreilles qui avaient augmenté en température, et il passa une main dessus, l'air grave. Il devenait humain, à force de côtoyer son capitaine et d'être la proie d'un pon farr impitoyable. Alors c'était comme ça ? Les vieux instincts cherchaient à rendre fous les Vulcains pendant ces périodes ? C'était ce qu'ils devaient supporter s'ils ne pouvaient s'accoupler ? L'officier fronça les sourcils de colère et chassa toutes ces pensées de son esprit. De toute façon, il ne pouvait rien faire.
Après un long moment, alors que la viande était cuite depuis plusieurs minutes, Spock entendit les plaintes de son ami, visiblement torturé par un cauchemar. Lui-même n'en avait jamais fait, et les nuits où il avait rêvé pouvaient se compter sur les doigts d'une main. Pourtant, il savait ce qu'il se passait, et il regarda son capitaine avec inquiétude, entendant sans arrêt son prénom, prononcé avec désespoir. La curiosité le piqua. Il pouvait faire une fusion mentale et découvrir les images qui le perturbaient, mais il n'en fit rien. Malgré sa situation, il n'aimait pas pratiquer ce genre de technique avec un partenaire endormi, c'était contre ses principes, car il était primordial que l'autre personne soit consentante, où des séquelles pouvaient persister.
Il raffermit alors sa prise sur la taille de Jim et secoua doucement son épaule, tout en le gardant contre son torse.
- Capitaine ! Réveillez-vous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selek

avatar

Féminin Messages : 458
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 25
Localisation : Romulus

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Sam 25 Oct - 17:18

La voix de Spock sembla d'abord faire partie du cauchemar dans lequel il sombrait puis il sentit les secousses et se réveilla, réalisant que la voix venait bien du monde réel. Il ouvrit les yeux et regarda autour de lui, l'air déboussolé pendant quelques secondes avant de passer une main sur son visage et de s'éveiller complètement.
- Spock ? qu'est ce que...
Ah oui, ce n'était qu'un rêve... enfin, qu'un cauchemar heureusement, Spock n'était pas parti seul dans la nuit et lui n'était pas en train de se noyer... Tout allait bien. Il leva les yeux vers son ami, réalisant dans quelle position ils étaient et il se mit à rougir. Peut être qu'il dormait encore en fait, et que c'était un rêve? Peut être que s'il embrassait Spock maintenant... Non, ça paraissait trop réel, il n'allait pas prendre de risque... Et cependant, le bras du vulcain était bien en train de l'enlacer non? ça déjà, c'était un rêve en soi... Ah moins que ce ne soit qu'une manière de l'empêcher de s'effondrer complètement sur Spock, ce qu'il semblait bien partit pour faire.
- désolé... j'ai dormi longtemps?
Il sentait l'odeur de la viande grillée, et son estomac se mit à gargouiller bruyamment, lui arrachant son premier sourire depuis longtemps. Il ne ressentait plus le froid, ni la fatigue, et il était confortablement lover contre Spock. Sans doute la meilleure partie, jusque là, de leur désastreuse mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Sam 25 Oct - 17:45

- Vous avez dormi pendant une heure et cinq minutes, Capitaine, répondit posément Spock sans le lâcher pour autant.
Sentir son corps contre le sien, même si celui de Jim était habillé, le rendait immensément heureux. Il espérait seulement que cela ne se voie pas, pour qu'il n'ait pas à justifier l'éclat dans ses yeux ni les tons verts de ses pommettes. Son baiser volé lui revint en tête. Il avait profité de la situation, il savait que c'était mal, mais il ne regrettait rien. Peut-être qu'un jour il aurait droit à un baiser vulcain, bien plus satisfaisant pour lui.
Spock se gifla mentalement. Il ne pouvait pas se permettre de penser ainsi. Il y avait statistiquement peu de chance pour que Kirk soit amoureux d'un homme, parmi toutes ses conquêtes féminine, et d'autant moins d'un Vulcain. Lui qui était si fougueux, dynamique, irrationnel, sentimental, comment pouvait-il aimait le logique et pragmatique Spock ? L'officier scientifique rangea alors sa déception dans un coin de son coeur et revint dans l'instant présent. Il aida son ami à se redresser et lui présenta la viande cuite qui, de par son aspect appétissant, fit également gronder son estomac.
Il verdit en détournant les yeux, honteux qu'un tel son soit parvenu aux oreilles de Jim, et fit comme si rien ne s'était passé. De toute façon, même s'il avait faim, il ne mangeait pas de viande, et autant, n'importe quelle protéine animale était bénéfique au corps humain, autant il n'en était pas aussi sûr pour son corps vulcain. Cela pouvait être un poison pour lui, qu'il ne le saurait que trop tard. Mieux valait être prudent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selek

avatar

Féminin Messages : 458
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 25
Localisation : Romulus

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Sam 25 Oct - 17:57

C'était la première fois depuis ... 2 jours? 3 ? Jim n'était pas sur, qu'ils passaient enfin un moment paisible, presque normal, si on oubliait le fait qu'ils étaient coincés ici et que Spock était en danger de mort. Mais l'humain ne pouvait qu'apprécier et profiter de cet instant de douceur, de calme, presque, d'intimité même, à ceci prêt que Spock tolérait l'intimité quand il s'agissait d'amitié uniquement. Mais il se sentait bien, et son ami semblait plus tranquille aussi, du moins pour le moment. Et puisque sa présence n'avait pas l'air de le gêner il demeura assit contre lui, moins affalé qu'il ne l'avait été un peu plus tôt, mai suffisamment proche pour sentir sa chaleur. Il aurait voulu profiter de cet instant pour retourner se blottit contre Spock, mais la faim commençait à se faire sérieusement sentir, et quand son officier lui tendit la viande, Jim ne se fit pas prier. Il mordit un bon morceau de viande puis entendit le ventre de Spock qui semblait tout aussi affamé que lui.
- il faut qu'on trouve quelque chose pour toi aussi... s'il y a des des carnivores, il doit bien y avoir des herbivores ici non? En tout cas c'est ce que ma prof racontait quand j'étais encore en primaire... Non pas que j'étais très assidu mais...
Jim secoua la tête, se disant que sa conversation n'avait surement strictement aucun intérêt pour Spock. Et quand plus, s'il commençait à parler de son enfance, où il était tout sauf un modèle, son ami le prendrait encore moins au sérieux... Et puis il ne voulait pas rappeler à Spock des souvenirs de sa propre enfance qui pourrait le rendre malheureux. Il prit une autre bouché, trouvant la viande un peu dure et forte en goût, mais agréable. Quand on a faim on ne fait pas le difficile en même temps.
- tu es végétarien n'est ce pas ?
Il avait souvent observé Spock, plus ou moins discrètement au mess, et il ne l'avait jamais vu consommer quoi que ce soit contenant de la viande. Et puis, il se souvenait qu'en cherchant des infos sur la culture vulcaine, il avait lu quelques part que tous, sinon la plupart d'entre eux, étaient bien végétarien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Sam 25 Oct - 18:19

- Affirmatif. Mon éducation m'a appris à respecter toutes les formes de vies, et davantage les vies animales, qui sont plus capables que les vies végétales d'avoir une conscience, même primitive. Leur organisme est également plus complexe que celui des végétaux, et contrairement aux Humains, les Vulcains possèdent de nombreux enzymes qui facilitent la digestion des végétaux.
Tout en parlant, il se rendit compte à quel point cela faisait longtemps qu'il n'était pas parti dans des explications scientifiques sur le corps vulcain. Ses pensées dérivèrent sur la nourriture, alors qu'il voyait Jim se restaurer. S'ils ne trouvaient pas trace de végétaux, cela pouvait rapidement devenir un problème pour lui. Il était vrai que les Vulcains pouvaient survivre très longtemps sans manger, à condition de s'hydrater correctement - ce qu'il ne faisait pas, trop pris la plupart du temps dans ses réflexions. Mais qu'en était-il d'un demi-Vulcain en plein pon farr ? Se concentrer pour retenir sa logique et écarter ses émotions lui demandait énormément d'énergie. Il se demanda alors si, à terme, ce ne serait pas la faim qui le tuerait en premier. Il devenait de ce fait capital de boire. Perdu dans ses pensées, il se leva sans un mot, ne prévenant pas Kirk de ce qu'il comptait faire, et se dirigea vers la faille qui permettait de sortir de la caverne, après avoir saisit le sachet imperméable qui permettait de ranger les gants. Il quitta la grotte, où il trouva une banquise plongée dans la pénombre de la nuit et battue bar un vent fort, soufflant flocons et nuages de neige. Il n'alla pas loin, se contentant de remplir de poudreuse le sac qu'il avait dans la main, avant de revenir à l'intérieur. Le Vulcain se rassis contre son capitaine, toujours sans prononcer la moindre parole, puis approcha du feu sa récolte. Faire fondre la neige leur permettrait de boire à tous les deux, ainsi que de s'assurer un minimum d'hygiène.
Quand la neige fut fondue, il récupéra la poche, l'ouvrit légèrement et la tendit à Jim.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selek

avatar

Féminin Messages : 458
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 25
Localisation : Romulus

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Sam 25 Oct - 18:34

Jim n'aurait pas cru qu'une discussion aussi banale pourrait être aussi agréable. Il se serait presque cru de retour sur l'Enterprise, installé au mess et mangeant un plat alien parfaitement inconnu. Excepté que si c'était le cas, Bones serait là, ainsi qu'Uhura... Il remarque que Spock n'avait plus reparlé d'elle depuis le moment où son capitaine avait demandé si elle pouvait le sauver. Il éprouva un bref instant d'espoir, ce demandant si peut être, il avait finalement une chance que Spock et Nyota ne restent pas ensemble et... Il se serait gifler pour moins que ça. Comment pouvait il se montrer si égoïste? Uhura était quelqu'un de bien, et elle méritait Spock, et surement qu'elle était plus... adaptée comme partenaire pour le vulcain, que lui-même ne le serait. Elle savait surement plein de choses qu'il ne savait pas sur les vulcains, et... Et ce n'était pas la question. C'était cruel d'espérer qu'ils rompent juste pour que lui ai une chance avec son ami. D'autant plus que même s'ils se séparaient, ça ne changerait pas le fait que Spock n'était pas attiré par lui. Il n'était même pas sûr que l'homosexualité existe parmi les vulcains... n'était ce pas illogique?
Plongé dans ses pensées il sursauta quand son officier se leva sans un mot. Un moment d'angoisse saisit Jim. Est ce que Spock s'était rendu compte de ce à quoi il pensait? Est ce qu'il préférait ressortir plutôt que rester avec lui après de telles idées? La panique le maintint paralysé sur place, attentif au moindre bruit annonçant le retour du vulcain. Qui au grand soulagement de son capitaine, rentra peu après, une poche plein de neige à a main, et vint même se rasseoir à ses cotés. Jim eu du mal à contenir un soupir de soulagement, mais il se détendit à nouveau et acheva de manger.
Ah, pragmatique Spock, toujours avec des bonne idées en tête... Songea l'humain en souriant légèrement.
Néanmoins, quand Spock lui tendit la poche, Jim hésita. Il se souvenait de ce qui s'était passé avec la soupe plomeek. S'il buvait dans cette poche, est ce que le vulcain refuserait de boire ensuite? Il ne voulait pas que son ami finisse déshydraté en plus d'être affamé et en pleine crise hormonale.
- Tu... tu devrais boire en premier non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Sam 25 Oct - 18:55

Désarçonné en premier lieu, Spock fixa son ami en fronçant les sourcils, avant de se souvenir. Le matin de leur départ, il avait effectivement dit qu'un Vulcain ne partageait jamais le même récipient avec une personne étrangère à sa famille. Or, étant amoureux de son capitaine, il le considérait comme faisant partie, plus que de sa famille, mais de lui-même. Il était d'autant plus étonné qu'il n'y avait pas pensé, alors que le geste avait été automatique quand il s'agissait de la fameuse soupe.
Sans mentir, il fit semblant que c'était un choix logique.
- Vous avez plus besoin que moi de vous restaurer. En outre, je pourrai boire sans toucher la poche, ne vous souciez pas de moi.
Il était vrai qu'en cet instant, le corps de Jim était encore affaibli par la noyade, pourtant, Spock était parfaitement conscient qu'au fil des jours, celui qui irait le plus mal n'était pas forcément le plus résistant. Ce pon farr, en plus d'avoir des airs de torture, allait finalement prouver que les Vulcains étaient loin d'être "increvables".
Le Premier Officier retomba dans le mutisme, perdu dans ses réflexions, savourant intérieurement une paix passagère avant la prochaine crise. Il se demanda de quoi il s'agirait alors. Allait-il s'attaquer à Kirk ? Allait-il lui sauter dessus et le forcer à l'accouplement ? Bien qu'illogique, il espérait sincèrement que rien de tout cela n'arriverait. Il tenait bien trop à la vie et à l'intégrité de son capitaine, un des premiers hommes à l'avoir accepté tel qu'il était, avec ses différences, sans le juger.
Au bout d'un certain temps d'immobilité, il se redressa légèrement et tendit le bras pour palper l'uniforme de Jim qui séchait encore près du feu. Il était sec. Il saisit alors les vêtements et les donna à son ami, lui faisant comprendre qu'il souhaitait récupérer les siens.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selek

avatar

Féminin Messages : 458
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 25
Localisation : Romulus

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Sam 25 Oct - 22:47

Partiellement assuré que son ami boirait après lui, Jim prit finalement la poche et bu une longue gorgée d'eau. Elle était trop froide à son goût, mais désaltérante. Il rendit ensuite la poche à Spock, se disant mentalement qu'il allait devoir le surveiller d'un peu plus près pour être certain qu'il mange et boive un peu. Il connaissait la rengaine du "Vous en avez plus besoin que moi" et il savait aussi très bien que vulcain ou pas vulcain, son ami avait des limites. Et il n'était pas question de le laisser s'affaiblir dans son coin, alors qu'à coté de ça, Spock veillait sur lui comme s'il était une petite chose fragile. Bon, peut être qu'il l'était parfois, mais là n'était pas la question. Ils devaient veiller l'un sur l'autre pour s'en sortir jusqu'à leur retour sur l'Enterprise.
Quand son ami lui tendit ses vêtements Jim fut confus un instant avant de se souvenir qu'il portait encore ceux du vulcain. Il sentit ses joues devenir brûlantes et se leva avant de retirer les vêtements que son ami lui avait prêté. Il ne put qu'apprécier la chaleur du feu sur sa peau nue dont il profita un instant, sans se poser la question de savoir si ça pouvait gêner son ami de la voir demeurer en boxer sans raison apparente. Non pas qu'il n'y ai rien d'intéressant à voir ceci dit, Jim se maintenait en bonne forme, et sa musculature n'avait rien à envier à celle du vulcain. Après quelques minutes Jim s'étira et enfila ses propres vêtements, rendant ceux du vulcain à leur propriétaire. Il se rassit près du feu et près de son officier surtout, se disant que la nuit approchait, et que quand il serait l'heure de dormir, Spock retournerait surement s'isoler dans un coin de la grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Sam 25 Oct - 23:25

Spock se fit violence pour ne pas trop laisser son regard courir sur le corps quasiment nu de Jim, alors qu'il profitait de la chaleur du feu. Il avait senti une brusque bouffée de chaleur colorer son visage, mais il fit tout pour ne pas le montrer. Kirk ne semblait pas le voir, mais il avait un corps très appétissant, du moins de son point de vue, et il se demandait à présent comment il avait pu trouver Nyota jolie.
Reprenant ses esprits, il se leva à son tour et se rhabilla, faisant glisser sur sa peau blanche les vêtements chauffés par le corps du capitaine, et à présent, imprégnés d'un peu de son odeur. Il resta quelques instants à inspirer la fragrance qui s'échappait du haut, puis il se rappela où il était et il acheva de se préparer. Spock se rassis ensuite en silence. Son esprit semblait refuser tout contrôle, comme s'il ne lui obéissait plus. Il devenait urgent de dormir quelques heures, il méditerait le lendemain, une fois reposé. Mais étrangement, sûrement par fierté, il ne voulut pas annoncer à Jim qu'il allait se coucher avant lui. Il souhaitait garder le dessus, être celui qui veille sur l'autre, plutôt que celui qui a besoin d'aide. Pourtant il était évident qu'il en avait besoin, mais les Vulcains étaient un peuple fier et buté. Il était souvent très difficile de les faire changer d'avis.
Il attendit alors que Kirk vienne le rejoindre, il passa de nouveau son bras autour de sa taille, l'attira contre lui, et regarda distraitement les flammes danser devant ses yeux noirs. Lentement, alors qu'il essayait vainement de rester éveillé, il s'assoupit, et sa tête tomba sur l'épaule de son ami.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selek

avatar

Féminin Messages : 458
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 25
Localisation : Romulus

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Sam 25 Oct - 23:47

S'il était honnête avec lui même, il devait reconnaître qu'il avait été surprit en sentant le bras de Spock revenir autour de sa taille. Il connaissait les problèmes que le vulcain avait avec les contacts physiques trop prononcés, mais il avait l'air tellement détendu pour le moment, tellement... plus humain pour ainsi dire. Jim n'avait pas tout compris à ce que le Pon Farr était censé être, mais si ça jouait sur les hormones, peut être que Spock avait tendance à faire plus appel à son coté humain que vulcain pour l'instant. Ce dont il ne se plaindrait surement pas! Mais peut être aussi que son ami était tout simplement effrayé par ce qui lui arrivait et qu'il avait besoin de réconfort. Oui c'était surement ça, après tout, ils étaient amis, et dans une telle situation, Spock serait trop fier pour demander un peu de réconfort. Mais ça ne voulait dire qu'il n'en avait pas besoin.
l'humain savoura le silence et le calme un temps, contemplant lui aussi les flammes, jusqu'à ce qu'il sente la tête de Spock contre son épaule. Sans trop bouger pour ne pas le déranger il tourna légèrement la tête et constata qu'il s'endormait. Il sentit son coeur battre plus vite et ne put s'empêcher de sourire tendrement en contempla le visage paisible de son ami, comme il l'avait fait plutôt ce matin en s'éveillant. Le vulcain semblait beaucoup plus doux, plus détendu, plus fragile aussi dans un sens quand il dormait. Et il était toujours aussi beau, et Jim dû lutter contre son envie de profiter de la situation pour embrasser son ami. ça aurait été faire insulte à la confiance que Spock plaçait en lui, et la fin de leur amitié. Or cette amitié, c'était tout ce qu'il lui resterait quand ils seraient de retour à la vie normale... S'ils y retournaient un jour... Scotty finirait par faire fonctionner son téléporteur, mais dans quel état seraient ils alors? En particuliers Spock.
Il essaya de s'imaginer un instant ce qui se passerait s'il perdait son ami, il essaya juste une seconde, et ce fut suffisant pour que son coeur se serre et que les larmes reviennent. Il refoula rapidement cette idée, et les larmes avec, mais il était sûr qu'une vie sans Spock ne serait pas une vie.
Laissant de coté ses réflexions, il appuya doucement jour contre les cheveux d'ébène de son officier et ferma les yeux un instant, se disant que Spock serait beaucoup mieux allongé pour dormir, mais voulant le garder un temps près de lui encore. D'une main il maintient Spock contre lui et de l'autre il étendit sa veste au sol près d'eux, ce qui était loin d'être simple à faire sans trop bouger. Il y parvint enfin, et quand il retourna son attention sur son ami et constata qu'il dormait il l'allongea en douceur sur la veste sans le réveiller. Il contempla un instant le vulcain endormi, caressa doucement sa joue et se pencha vers lui avant de déposer un baiser sur son front.
- dors bien...
Il se redressa, résistant comme il pu à la tentation que représentait les lèvres de celui qui occupait son coeur, et réactiva le feu. le sommeil était encore loin pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Dim 26 Oct - 8:44

Allongé sur le flanc, en chien de fusil, la tête posée sur son bras, Spock dormait à points fermés. Il était rare pour le Vulcain de dormir deux nuits de suite, car sa constitution lui permettait de veiller pendant plusieurs jours, et davantage encore d'avoir un sommeil si profond, révélant l'état de fatigue dans lequel le pon farr le mettait. Comme la veille, il rêva, il vit de nombreuses images, il assista de nouveau massacre de la créature, puis à la noyade de Jim. Son visage se crispait, devenait tantôt grave, tantôt effrayé, son coeur battait avec force, distillant l'adrénaline et la peur, et il commença à s'agiter. Son front se perla de sueur, et à mesure que ses cauchemars l'attaquaient, sa fièvre revenait. Son corps était brûlant, il avait de nouveau la sensation que son sang bouillait dans ses veines, et il était incapable d'y remédier, plonger dans son sommeil. Il ne sentait pas la présence de Jim non loin de lui, ne se rappelait même pas qu'il était là et qu'il suffisait de l'appeler. Non, pourquoi l'appellerait-il ? Il avait sa fierté, il s'en sortirait seul. Il n'avait besoin de personne.
Pourtant, quand il assista à la mort de son capitaine, donnée de ses propres mains, un grande vide se fit dans son coeur, sa gorge se noua et, en proie au désespoir, les larmes lui montèrent de nouveau aux yeux avant de s'écouler sur ses joues.
- Jim...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selek

avatar

Féminin Messages : 458
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 25
Localisation : Romulus

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Dim 26 Oct - 9:06

Jim demeura un temps immobile, perdu dans ses pensées, surveillant que le feu demeure actif. La journée avait été chargée en émotion, mais elle s'était presque bien fini, considérant que Spock et lui avait passé un moment de calme et de complicité qu'ils avaient rarement à bord. Sauf lors des soirées où ils se retrouvaient pour jouer aux échecs. Jim aimait bien ce jeu, mais Bones n'était pas emballé, et le capitaine c'était souvent retrouvé à jouer seul contre l'ordinateur. Aussi lorsque lors d'une discussion banale le vulcain avait annoncé qu'il connaissait très bien ce jeu, Jim avait sauté sur l'occasion. Depuis ils avaient pris leurs habitudes, s'accordant au moins une soirée par semaine, seuls en tête à tête dans la cabine de l'un ou de l'autre. Dans ces moments là, son ami était souvent plus détendu, plus communicatif, et la soirée pouvait durer jusque tard dans la nuit.
Quand tout sera rentré dans l'ordre, je lui proposerais une partie... Songea Jim, anticipant déjà la soirée.
Il en était là de ses réflexions quand il vit Spock s'agiter. D'abord surprit, car il avait toujours entendu dire que les vulcains ne rêvent pas, il s'approcha doucement et remarqua les larmes sur les joues de son ami, et 'entendit l'appeler. Il s'agenouilla prés de lui, essuya doucement ses larmes puis caressa ses cheveux en murmurant :
- chut... je suis là Spock... Tout va bien, je suis là...
Il continua à caresser sa chevelure en murmurant toujours jusqu'à ce que son ami se calme. Jim se demanda à quoi il pouvait bien rêver, mais il était peu probable que Spock lui en parle demain matin. Peu importait, il resterait pour veiller sur son sommeil. Il sentait que la chaleur qui émanait du vulcain avait à nouveau augmentée, et il s'en inquiéta. la maladie s'aggravait elle? Il l'avait presque oublié depuis ce matin mais elle était bien là...
L'humain décida de demeurer éveiller aussi longtemps que possible, et il s'allongea près de Spock, suffisamment près pour le toucher, mais à bonne distance pour que son officier ne soit pas mal à l'aise au réveil. Il demeura des heures et des heures ainsi, observant dans les moindres détails le visage de son ami, laissant ses yeux glisser sur le corps de celui-ci, avant de les ramener à son visage quand il commençait à sentir son corps réagir un peu trop. Il s'endormit enfin, alors que dehors, le jour se levait.



HP : on enchaîne sur le 9ème donc?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Dim 26 Oct - 9:30

Ses rêves s'apaisèrent lorsque Jim vint près de lui pour le réconforter. Il dû aussi sentir sa présence, car le reste de son sommeil fut, certes, animé, mais les images ne lui procuraient plus autant d'émotions. Sa fièvre sembla également baisser d'elle-même, jusqu'au lendemain où il se réveilla tard.
Plusieurs jours passèrent de cette façon. La journée, Jim et Spock sortaient en quête de nourriture, mais ce qui ne devaient être que des excursions tranquilles prenaient parfois soudainement des allures dramatiques, avec les crises, de plus en plus fortes et de plus en plus rapprochées, du pon farr. Le Vulcain, mobilisant davantage son esprit à contrer les assauts de la maladie, s'épuisait de jour en jour et, incapable de se nourrir, avait sensiblement maigri. Ses cauchemars le hantaient jours et nuits, le taraudant, lui rappelant à chaque instant ce qu'il était capable de faire à son capitaine, que dans un accès de colère, il pouvait le briser et le tuer, sans s'en rendre compte. Il prenait alors soin à rester éloigné de lui, cherchant toujours le recoin de la caverne le plus éloigné de son ami et, tapi dans les zones d'ombre, s'évertuait à méditer. A chaque image, chaque souvenir, du nombre de fois où il avait failli s'attaquer à Jim, il sentait sa fièvre revenir, avec les tremblements, la honte, la rage, et l'envie de tuer. Résister à l'appel de la chair à ce stade était déjà un exploit en soit, peu de Vulcains pouvaient se vanter d'avoir réussi -déjà parce que la plupart étaient morts au terme du pon farr.
Au matin du neuvième jour, la brûlure de son sang devenait insoutenable, et son esprit, déjà en lambeaux et épuisé à garder ses émotions écartées de sa logique, ne parvenait pas à lui faire oublier la douleur. Dans ces moments où la chaleur de son propre corps l'étouffait, il se retirait, sortait de la caverne et s'asseyait dans la neige, à moitié nu, pour méditer -ou du moins essayer. Ce jour-là n'échappa pas à ses habitudes. Alors que Kirk mangeait les restes de son dîner de la veille, le Vulcain se leva et se dirigea vers la faille afin de rejoindre les vents froids extérieurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selek

avatar

Féminin Messages : 458
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 25
Localisation : Romulus

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Dim 26 Oct - 9:47

Au fur et à mesure que les jours s'écoulaient, Jim s'efforçait de ne pas laisser son inquiétude se montrer, de rester aussi calme que possible, mais l'angoisse le tenait à la gorge et il était incapable de s'en débarrasser. Bones l'avait recontacté, lui avouant qu'à l'heure actuelle, il n'y avait aucun "remède" connu au Pon farr, sinon l'accouplement ou la mort. Ce qui n'avait fait qu'ajouter au stress. La nourriture procurée par la créature tuée s'étaient épuisé, et il achevait là ce qu'il en restait. Il fallait qu'il trouve autre chose... non... il fallait qu'ils rentrent à bord. La situation était à présent urgente. Et son officier se refusait toujours à accepter la solution la plus naturelle de prendre Jim comme partenaire. L'humain avait essayé de lui en glisser un mot ou deux de temps en temps, mais au mieux, Spock l'avait interrompu en lui rappelant les conséquences de cet acte, au pire ça avait donné lieu une crise et Jim n'avait rien pu en tirer.
Quand Spock parti méditer, ainsi qu'il en avait fait son habitude, Jim ne s'en alarma pas. C'était une sorte de rituel à présent. Le vulcain allait méditer, une ou deux fois par jour, et Jim le laissait faire, parfois demeurant dans la caverne au chaud, parfois allant s'installer à l'entrée, dans le froid, mais où il pouvait garder un oeil sur son ami. Il acheva donc tranquillement de manger et but quelques gorgées d'eau qu'ils conservaient dans la poche. Il venait d'achever leur restant de nourriture, ils n'avaient rien trouvé de comestible pour Spock, et croisé aucun autre animal. la situation devenait critique, et bien que le vulcain tentait de paraître solide, l'humain savait bien qu'au fond il s'était considérablement affaiblit, ne serait ce qu'en voyant le poids qu'il avait perdu. Il était plus que temps que l'Enterprise trouve une solution. A présent c'était réellement une question de vie ou de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Dim 26 Oct - 10:23

A l'extérieur, les vents étaient forts et transportaient des tourbillons de flocons gelés. Spock enjamba les pierres plates qui marquaient l'entrée de la faille, et alla rejoindre sa place habituelle, quand il fut prit d'un violent vertige. Ses pas s'arrêtèrent nets. Il leva une main et la posa sur ses yeux, tandis qu'il s'efforçait de se concentrer. Une soudaine bouffée de chaleur, plus forte que toutes les précédentes, vint alors en lui. Il frissonna, trembla, autant qu'il brûlait. Il sentait son esprit le quitter, et son coeur battait si vite et si fort qu'il semblait sur le point de lâcher. Puis le Vulcain tomba lourdement dans la neige, face contre terre, inerte. Il était étendu, raidi, et déjà, les flocons commençaient à le recouvrir.
Dans la caverne, le communicateur de Kirk sonna pour la première fois de la journée. Comme à leur habitude, c'était le médecin, avide de nouvelles, qui appelait.
- Jim, je sais que j'appelle tôt, mais dis-moi comment vous allez. Surtout ce maudit gobelin, grogna-t-il, conscient qu'il ne restait tout au plus que quelques heures pour le Vulcain.
Tandis qu'il parlait, Scott terminait les dernières réparations, qui ne permettaient pas la téléportation, mais le lancement d'une navette. Les circuits avaient été profondément touchés, ils avaient dû réajuster les systèmes électriques, les retravailler et les changer pour que les commandes fonctionnent de nouveau. Pour la téléportation, il allait falloir attendre plus longtemps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selek

avatar

Féminin Messages : 458
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 25
Localisation : Romulus

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Dim 26 Oct - 10:56

Jim décrocha presque aussitôt, les appels de Bones étant devenus son petit réconfort quotidien.
- moi ça va Bones, t'inquiète. Spock par contre... il a de plus en plus de mal à se contrôler... Et il est à bout Bones, il n'a rien mangé depuis des jours, et je sais bien qu'il est vulcain mais ça n'empêche qu'il a ses limites... Dis moi que vous avez bientôt fini...
- plus ou moins. On ne va pas pouvoir vous téléporter, mais on vient vous chercher en navette.
- c'est sûr?!
Jim sentit son coeur faire un bond dans sa poitrine. Enfin la bonne nouvelle qu'il attendait depuis des jours, ils allaient pouvoir rentrer et sauver Spock d'une façon ou d'une autre.
- préviens le gobelin qu'il se tienne près...
- ne quitte pas j'y vais.
Il se leva et sortit de la grotte. La première chose qui lui vint à l'esprit fut que Spock avait disparu. Il ne vit d'abord de que l'étendu blanche et personne à l'horizon. Puis un plissant les yeux pour lutter contre la luminosité aveuglante, il vit une forme allongé dans la neige :
-Spock?!
Il courut jusqu'à son ami, et s'agenouilla, abandonnant son communicateur dans la neige non loin de llui, et prit Spock dans ses bras, le retournant doucement :
- Spock tu m'entends?!
La voix étouffé de Bones se fit entendre :
- Jim qu'est ce qui se passe?!
-je sais pas! Spock s'est évanoui!
- Pas de panique! Vérifie qu'il respire et que son coeur bat.
Il fallut quelques secondes à Jim pour se rappeler l'emplacement du coeur chez les vulcains et y coller son oreille pour écouter les battements. il entendait bien des battements mais il était incapable de les compter, ni de savoir qu'elle était la vitesse normale de battement par minute chez un vulcain. Il vérifia ensuite la respiration et fut soulagé de constater qu'il respirait encore. Mais l'angoisse qu'il cachait depuis quelques jours se changea en peur :
- son... son coeur bat... et il respire mais il est brûlant! Bones qu'est ce que je dois faire?! Il faut que vous veniez de suite ! Il faut qu'on l'emmène à l'infirmerie! je sais pas quoi faire! Bones il est en train de mourir!!
- du calme Jim. ça va aller! Scotty vient de finir, je monte dans la navette on arrive. Ramène le au chaud, et attend nous.
- ok... ok.
- ça va aller, on se dépêche. Je ne compte pas laisser ce maudit vulcain nous claquer entre les doigts.
Inspirant profondément pour lutter contre la panique, le capitaine souleva doucement son officier, réalisant, en le portant qu'il avait définitivement perdu du poids, et le ramena à l'intérieur. Il l'allongea sur une veste puis enleva la sienne et le recouvrit. Il se laissa tomber à genoux près de Spock, le prit dans ses bras et caressa ses cheveux :
- je t'en prie, accroche toi... Ne me fais pas ça... ne me laisse pas... Tu ne peux pas mourir tu m'entends? Tu n'as pas le droit... je t'en supplie...
Les larmes le submergèrent et il éclata en sanglot, serrant Spock contre lui, priant pour un miracle. Il ne pouvait pas le perdre. Il n'avait même pas pu lui dire la vérité... il n'avait même pas pu lui dire qu'il l'aimait. Ses sanglots résonnèrent dans la grotte, et pendant un instant ce fut tout ce qu'il entendit, jusqu'à ce qu'un bruit de pas précipité et des voix ne se fassent entendre :
- JIM?!
- je suis...
Jim s'étrangla entre deux sanglots, toussa et reprit d'une voix forte :
- je suis là Bones!
Quelques secondes après il vit Bones et Sulu débarquer. Son ami vint aussitôt vers lui, prit brièvement le temps de juger, du regard, de son état de santé puis tourna son attention vers spock:
- je m'en occupe Jim tu peux le lâcher.
mais le capitaine eu un réflexe de défense, comme s'il craignait que lâcher le vulcain allait lui faire perdre la vie. Bones planta ses yeux dans les siens et répéta d'une voix plus autoritaire :
- lâche le Jim.
Le capitaine déglutit difficilement, ravala ses sanglots et obéit. Tandis que Bones se penchait sur Spock pour contrôler son état, il ajouta d'une voix plus douce :
- ça va aller Jim... Rentre à la navette avec Sulu, j'arrive.
- non je veux...
- j'arrive c'est promis. On le ramène. Va.
sulu hésita à intervenir puis voyant que son capitaine ne bougeait pas, il lui toucha doucement l'épaule :
-capitaine...
-j'arrive...
Jim inspira profondément, luttant contre son coeur qui lui hurlait de rester près de Spock, et se leva lentement. Il devait faire confiance à Bones, il était sûr qu'il le sauverait. Sulu le raccompagna jusqu'à la navette, où il se laissa tomber par terre dans un coin, les genoux ramenés contre lui, l'air perdu, désespéré. Bones ne tarda pas à les rejoindre, portant Spock qu'ils placèrent en sécurité pour le transport et tandis que Sulu retournait s'occupait du pilotage de la navette, Bones rejoignit Jim :
- hey, il va s'en sortir, ok? Il semble être dans une sorte de... je ne sais pas de transe ou quelque chose, mais il va s'en tirer.
-et s'il ne s'en tire pas...?
Bones ne répondit pas et se contenta de serrer Jim dans ses bras un instant. D'une main il tapota doucement le dos de son ami, de l'autre il attrapa une hyprospray :
- on va s'en occuper. En attendant, repose toi...
Jim sentit à peine la piqûre de l'hypospray, et sombra dans l'inconscience.
Dès qu'ils furent revenu à bord, Bones ne perdit pas de temps et les fit tout deux transfère à l'infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Dim 26 Oct - 11:31

Le Vulcain était allongé sur un lit, sous étroite surveillance médicale, dans une chambre à part. McCoy, après quelques analyses, avait remarqué l'état dans lequel il se trouvait. Affamé, épuisé, psychologiquement et physiquement, son organisme semblait presque s'auto-détruire, tant toutes ses fonctions vitales étaient altérées, maintenant à quelques heures de la fin du pon farr. Les taux de ses hormones continuaient d'augmenter, ainsi que sa température, et son coeur restait emballé à une vitesse folle sans pouvoir se calmer. Il avait beau être médecin, Leonard ne savait vraiment pas quoi faire. C'était la première fois qu'il se retrouvait face à un tel cas. Jamais il n'avait étudié cette phase biologique du peuple vulcain, et il le regrettait amèrement. Peut-être qu'il y avait un moyen de le sauver. Peut-être qu'il n'y en avait pas, et il ne pouvait pas le savoir. Il restait ainsi, assis sur un tabouret, à son chevet, à regarder successivement le visage du commandeur et les relevés médicaux de ses appareils. Ses fonctions vitales avaient encore chuté.
Soudain, la lumière se fit dans son esprit. Bien sûr qu'il y avait un moyen ! Quand Spock serait réveillé, il n'avait qu'à le convaincre d'aller voir le lieutenant Uhura. Elle était certes humaine, mais cela suffirait pour le guérir.
- Docteur ?
Il fut tiré de ses pensées par la voix grave du Vulcain. Il se tourna alors vers lui, l'air toujours soucieux.
- Comment vous sentez-vous ? demanda-t-il.
- Comment va J... le capitaine ?
Le médecin haussa un sourcil.
- Il va bien, il sera bientôt remis sur pied. Ce qui ne sera pas votre cas si vous ne vous bougez pas un peu.
- Je sais très bien à quoi vous faites allusion, et je vous le dis, Docteur, il n'est pas question que je le touche.
- Qui parlait de toucher à Jim ? fit-il sans comprendre. Je pensais à Uhura !
Les joues du Vulcain se colorèrent quand il se rendit compte de son erreur. Passer tant de jours avec pour seule compagnie celui qui occupait son coeur finissait par lui jouer des tours. Oh, il avait de nombreuses fois pensé à le prendre comme partenaire, mais il ne voulait pas lui infliger la charge du lien qui les unirait par la suite. Ce n'était pas quelque chose que l'on faisait à la légère, il y avait de réels enjeux, que bien sûr McCoy ne connaissaient pas. Spock éluda rapidement pour écarter les moindres doutes.
- Je ne souhaite pas m'unir au lieutenant. L'accouplement pendant le pon farr unie les deux partenaires d'une façon qu'il vous est impossible d'imaginer. Et je doute que nous soyons tous les deux près à cela.
- Bon sang, Spock ! Cessez d'être butés, il en va de votre propre vie !
- Je me suis préparé à ma mort dès les premiers instants du pon farr. Si j'ai résisté jusqu'à ce jour, c'était uniquement pour permettre au capitaine de survivre.
- Il ne faut jamais mentir à son médecin, fit-il dans un sourire en coin amusé.
- Je ne mens pas, répliqua le Vulcain en fronçant les sourcils.
- En effet, mais vous me cachez quelque chose. Dites-moi, jusqu'où va votre attachement pour Jim ?
- Je sacrifierai, sans une hésitation, ma vie pour le sauver.
- Je vois...
Le regard de Leonard pétillait d'amusement, bien qu'il ne l'aurait jamais avoué. Mais savoir que le gobelin avait des sentiments, ça, c'était une réelle découverte dont il voulait se délecter. Et il n'était pas aveugle. Voir l'acharnement qu'il avait eu à privilégier la santé de Kirk plutôt que la sienne prouvait qu'il était nettement plus attaché au jeune homme qu'à Nyota. Il allait seulement falloir lui en faire prendre conscience, et il en riait d'avance.
- Vous savez, Spock, faire passer la vie et la santé d'une autre personne avant la nôtre, c'est de l'amour.
- Je le sais parfaitement, Docteur.
McCoy se sentit désarçonné, ne s'attendant pas à ce qu'il admette ses propres sentiments aussi rapidement. Il était certain que le pon farr avait quelque chose à voir dans l'histoire, et il se mit presque à bénir ce phénomène, sans quoi il se serait arraché les cheveux pour convaincre l'être borné et buté que pouvait être le Vulcain.
- Aimez-vous Jim ?
Spock tourna les yeux vers le visage du médecin. Sa voix ne trembla pas, son regard ne s'égara pas.
- Oui. Et avant que vous ne me posiez la question, je voudrais ajouter que je l'aime au point de le vouloir comme partenaire psychique. Je sais cependant qu'il ne partage pas mes sentiments, c'est la raison pour laquelle il ne s'est rien passé sur la planète.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selek

avatar

Féminin Messages : 458
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 25
Localisation : Romulus

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Dim 26 Oct - 11:51

A leur retour, Jim s'était réveillé à l'infirmerie, non loin de Spock, et passer une série de test pour s'assurer de son état physique et mental. Une fois les test finis et après que Bones eu décidé qu'il pouvait retourner dans ses quartiers, avec l'obligation de manger et d'aller se coucher, le capitaine avait protesté, refusant de quitter le vulcain. Il avait essayé les suppliques les ordres, les larmes mêmes, mais rien n'y avait fait. Bones l'avait mit dehors de force, le faisant même raccompagner par une nurse pour s'assurer qu'il aille bien dans ses quartiers, et elle s'était chargé de lui apporter à manger. A présent il se retrouvait seul dans sa cabine, le repas toujours intact sur son bureau, et lui assit sur son lit, calé contre les oreillers. Il ne pouvait ni dormir ni manger, ne parvenant pas à se défaire de sa peur et de son désespoir. Dans le couloir, en retournant vers sa cabine il avait croisé Uhura qui l'avait aussitôt bombardé de questions sur Spock. Il avait été incapable de lui répondre, et devant son mutisme elle avait laissé échapper un soupir agacé et s'en était allé directement à l'infirmerie.
La culpabilité, la tristesse et la peur le rongeaient de l'intérieur, au point qu'il en était nauséeux. IL n'avait pas réussit à sauver Spock... Il n'avait pas su le convaincre... il aurait du être plus insistant, il n'aurait pas dû lui laisser le choix... Cette pensée lui tira un rire sans joie. Comme si lui pouvait imposer son choix à quelqu'un qui a une force au moins deux fois supérieure à la sienne. Le vulcain lui aurait sûrement cassé quelque chose en retour... Et quelle importance? Au moins maintenant il serait en bonne santé... Il ne serait pas mourant à l'infirmerie... Il n'avait pas su protéger l'être qui lui était le plus cher au monde.
- pardon Spock... pardon...
Le sentiment d'échec, de trahison lui donnait l'envie de se frapper la tête contre les murs jusqu'à ce qu'il en perde connaissance. Au moins la douleur et la tristesse qu'il ressentait disparaîtraient peut être... Mais à défaut de se fracasser le crâne, il donna un grand coup de poing dans le mur, et la douleur qu'il ressentit dans sa main le détourna un temps de sa peine. Il ramena ses genoux contre lui, cacha son visage dans ses bras et ne bougea plus, recroquevillé sur lui même et coupé du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Dim 26 Oct - 12:32

- Et comment pouvez-vous être à ce point certain qu'il ne partage pas vos sentiments ? demanda McCoy en croisant les bras.
- Un Humain ne peut pas être amoureux d'un Vulcain.
Le médecin soupira lourdement avant de hausser la voix.
- Le faites-vous exprès ? Bien sûr que c'est possible ! Il suffit de voir vos parents. N'est-ce pas la plus grande preuve que les Humains et les Vulcains peuvent s'aimer ?
- Dans ce cas, je reformule, Docteur. Le capitaine ne peut pas être amoureux de moi. Nous sommes de parfaits contraires. Il est spontané, aimant et sentimental où je suis réfléchi, froid et distant.
- Vous vous complétez, et c'est ce qui fait votre force. Avez-vous déjà vu Jim pleurer, Spock ?
Le Vulcain fronça les sourcils, ne sachant pas où il voulait en venir, et fouilla dans sa mémoire.
- Une fois. Lors du décès de l'Amiral Pike.
- Et si je vous dis maintenant qu'il pleurait lorsque nous sommes arrivés sur la planète ? Pas de joie, ni de soulagement. Il pleurait de peur, de chagrin, parce qu'il était effrayé de vous perdre. Il pense que vous allez mourir.
- Je vais mourir, Docteur, c'est un fait. Et précisément dans moins de quatre heures et vingt-et-une minutes.
- Alors allez le voir et faites quelque chose ! Il vous aime !
- Illogique.
- Bon sang ! Mettez de côté votre logique et écoutez votre coeur, pour une fois !
Spock ne répondit pas, de nouveau muré dans son mutisme. Son coeur battait à tout rompre. Il aurait tellement aimé pouvoir se laisser glisser dans l'espoir doux de croire que son capitaine partageait les mêmes sentiments que ceux qui l'animaient. Mais c'était impossible et irrationnel. Jim Kirk était bien trop attiré par les femmes.
- Spock, pour l'amour du ciel, cessez de cogiter et allez le voir. Je vous garantis qu'il ne vous repoussera pas. Libérez-vous du pon farr, nom de dieu, vous ne pouvez pas mourir ! Pensez à lui, à ce qu'il ressentira si vous disparaissez.
Sans un mot, le Vulcain se redressa et quitta le lit sur lequel il était allongé. Il avait été nourri grâce aux savoirs du médecin et se sentait à présent mieux, même s'il avait énormément besoin de sommeil. Il contourna l'installation et se tint face à McCoy, le dos droit et les mains croisées en bas de ses reins. Au fond de lui, il sentait le pon farr entamer sa dernière crise. Sa voix sonna soudainement plus rauque.
- Dites-lui de me rejoindre dans mes quartiers.
Il se retourna ensuite et partit d'un pas lourd mais décidé vers sa cabine, frôlant les murs des couloirs en espérant que personne ne remarque l'état dans lequel il était. La honte était toujours là, mais après les mots du médecin, l'envie et le désir devenaient plus forts.


HP : Oups, on est pas passé sur l'Enterprise !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selek

avatar

Féminin Messages : 458
Date d'inscription : 15/10/2014
Age : 25
Localisation : Romulus

MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   Dim 26 Oct - 12:35

HP : j'y retourne, direction les quartiers du second!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frisson part. 4 (Selek/Syhta)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frisson part. 4 (Selek/Syhta)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» The Remix LP, Part. II (G-Funk/R&B)
» Pot de départ pour Gijon
» Quel type de corde quand on part de ZERO ?
» Gares de départ
» Cherche un voyage organisé au départ de la Belgique?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Kirk / Spock :: Holoprogramme - RPG :: Dans l'espace :: Planètes glacières-
Sauter vers:  

Boutons from Pointy EarsCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com