AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Conscience Ch 4 (Syhta/Flonaru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ichikirk

avatar

Féminin Messages : 990
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 45
Localisation : en balade sur l'enterprise
Humeur : kirk addict (mais aussi spock)

MessageSujet: Conscience Ch 4 (Syhta/Flonaru)   Jeu 4 Déc - 2:56

Lorsque la voix alerte de Kirk résonna dans le hangar, les personnes présentes s'immobilisèrent quelques instants sous la surprise. McCoy réagit immédiatement et se précipita vers la navette, tout en pressant son infirmière en chef de le suivre. Le ton inhabituellement paniqué et désespéré de son ami l'inquiétait profondément. Sa gorge se noua à la vue de la mine décomposée et des gestes tremblants de Jim, penché sur le corps inerte de Spock. C'était la première fois qu'il le voyait aussi désemparé, mais le médecin ne s'attarda pas sur son ressenti, la vie d'un patient dépendait de son temps de réaction.
« Christine ! Une civière ! » L'infirmière s'exécuta sur le champ. Kirk ne se détachait pas de Spock et McCoy dû élever la voix pour le faire réagir.
« Jim ! Laisse-moi le voir ! »
« Bones ! C'est de ma faute je savais qu'il …. » McCoy ne le laissa pas finir sa phrase et empoigna fermement une de ses épaules.
« Jim, écarte-toi ! Laisse-moi faire mon boulot ! L'équipage a besoin de son capitaine maintenant ! »
La dernière réplique de McCoy fit mouche. Kirk se redressa promptement, sa posture se raffermit et son visage arbora un air déterminé. Il observa en silence le médecin effectuer ses premières analyses à l'aide de son tricordeur et ses assistants s'affairer au rapatriement du corps inerte du vulcain vers l'infirmerie. Dès qu'ils quittèrent la navette, Jim se précipita vers l'un des turbofilt pour regagner la passerelle. Son sang bouillonnait de colère, se reprochant ses dernières actions, loin d'être digne d'un chef responsable. Sous prétexte de ne pas froisser Spock, il n'avait pas insisté sur son état de santé et il aurait dû, quitte à se mettre le vulcain à dos. La dernière phrase de Bones se répétait dans son esprit. Comment avait-il pu paniquer et manquer à son devoir. Il déboula sur la passerelle en effervescence, affichant un air impassible pour cacher sa rage interne. Uhura l'interrogea du regard, probablement inquiète de l'absence de Spock, mais Kirk n'avait pas le temps (ni l'envie) d'y répondre.
« Sulu au rapport ! »
Le navigateur libéra le fauteuil de commande pour laisser le capitaine reprendre sa place.
« Nous ne pouvons pas passer en distortion, le nuage magnétique a déstabilisé certains de nos instruments, notamment à l'ingénierie. »
Chekov fit brusquement volte-face.
« Capitaine ! Le vaisseau Borg se met en mouvement dans notre direction ! »
Kirk jura dans sa barbe, se doutant que ses explosifs ne retiendraient pas longtemps les androïdes.
« Levez les boucliers ! Sulu manœuvre d'évitement ! »
Le navigateur s'exécuta avec son calme légendaire. Le capitaine activa le communicateur de son fauteuil.
« Scotty ! Il nous faut de la puissance, les Borg nous poursuivent ! »
« J'ai dû réinitialiser les commandes, les moteurs ne répondent pas enc..... »
« Scotty ! »
« Oui chef ! Je fais le maximum ! »
« Chekov ! Armez les torpilles à photon, tenez-vous prêt à riposter ! »
« Aye Captain ! »
Kirk ne quittait pas des yeux l'écran principal, observant l'approche du vaisseau l'ennemi. Malgré les talents de pilotage de Sulu, le manque de puissance limitait trop son champ d'action. La tension était palpable sur la passerelle, chaque membre attendant le feu vert de l'ingénieur en chef. Kirk décida d'agir plutôt que d'attendre davantage.
« Chekov, prêt à tirer à mon ordre. »
« Aye Captain ! » S'exclama le jeune homme, renforçant sa concentration. Sulu lui jeta un regard confiant.
Le capitaine réactiva son communicateur.
« Scotty ! On ne peut plus attendre ! »
« Encore deux minutes capitaine ! »
« Une minute Scotty ! Kirk terminé ».
« Chekov, paré à tirer à mon signal, nous devons ralentir leur approche... Maintenant ! »
Sous l'impact de la torpille, la pyramide n'accusa aucun dégât majeur, protégée par ses boucliers, néanmoins elle ralentit sa course.
« Captain, nos senseurs détectent un projectile de type inconnu ! » S'écria Chekov.
« Puissance rétablie. » Enchaîna Sulu, d'une voix ferme mais posée.
« Facteur 5 Sulu ! » Le navigateur s'exécuta et l'Enterprise plongea dans l'hyper-espace en quelques secondes.
La tension retomba au sein de la passerelle, la plupart des personnes présentes poussa un léger soupir de soulagement, dont le capitaine lui-même. Toutefois Kirk préférait rester concentré tant que l'enterprise ne serait pas totalement hors de danger.
« Uhura, rapport de situation. »
Malgré sa forte inquiétude pour Spock, la jeune femme restait concentrée à son poste.
« Aucun dysfonctionnement à signaler, tous les ponts sont opérationnels. »
« Bien, Lieutenant. »
Kirk mourait d'envie de contacter l'infirmerie, mais sa perte de contrôle lui revint en mémoire et il se reprochait son inattention envers Spock. De plus, il ne voulait absolument pas attirer l'attention de Bones sur lui. La crise passée, au fur et à mesure que l'adrénaline s'estompait de son corps, la fatigue et des douleurs lancinantes commençaient à l'envahir. Kirk inspira profondément pour s'oxygéner et se détendre. Il refusait de s'apitoyer sur son sort et le devoir passait avant le repos. Il se leva promptement pour rejoindre le poste des communications. D'un ton bas et posé, il s'adressa à la jeune femme.
« Uhura, faites-vous remplacer et allez visiter Spock à l'infirmerie. Ne vous inquiétez pas, Bones s'en occupe très bien. »
« Merci Capitaine. » Répondit-elle avec reconnaissance.
Kirk était à peine réinstallé dans son fauteuil, qu'une voix criarde émanant de l'intercom, le fit presque sursauter.
« McCoy l'inter ! Le capitaine est tenu de se présenter à l'infirmerie ! »
« Pas maintenant Bones. Et je vais bien. »
« C'est à moi d'en décider Jim et tu ne peux pas y échapper ! »
« Je me présenterai à la fin de mon quart. Transmets moi au plus vite ton rapport sur l'état de santé de mon équipe et des rescapés.  Kirk terminé. »
Jim ne voulait pas être aussi sec mais l'insistance de son ami l'y avait poussé. De plus, il devait informer au plus vite Starfleet Command de la position du vaisseau Borg et de la prise en charge des rescapés. Ses pensées s'évadèrent douloureusement vers Spock. Sa présence lui manquait. Il avait envoyé Uhura à ses côtés et souhaitait secrètement être à sa place, mais justement ce n'était pas la sienne, mais celle de sa petite amie.
Kirk quitta la passerelle et laissa les commandes à Sulu une demi-heure avant la relève de l'équipe de nuit. Il n'en pouvait plus et n'avait qu'une envie, se coucher. Jim se sentait terriblement las et son abdomen le lançait. Enfin arrivé dans ses quartiers, il se soulagea de son uniforme et se laissa lourdement tomber sur son lit. Il utilisa ses dernières forces pour s'emmitoufler sous sa couverture et sombra dans un profond sommeil sans rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syhta

avatar

Féminin Messages : 735
Date d'inscription : 16/09/2014
Age : 25
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Assistante-secrétaire

MessageSujet: Re: Conscience Ch 4 (Syhta/Flonaru)   Mer 10 Déc - 18:08

Le médecin se plaça face au Vulcain, le regard réprobateur, les mains sur les hanches.
- Cessez d'être si têtu ! Il y a des personnes sur ce vaisseau qui tiennent à vous, alors pensez à elles. Pensez à leur réaction si vous disparaissiez.
- La mort est le lot de chacun, Docteur. Si cela doit arriver plus tôt que prévu, alors soit. Je n'hésiterai jamais à mourir pour protéger les personnes qui m'entourent.
- Comme vous voulez ! fit-il dans un haussement d'épaule rageur, levant les yeux au ciel. Mais je parle des sentiments des personnes autour de vous : Jim, Uhura...
- J'apprécie votre tentative de m'inclure dans un groupe fermé d'amis, mais je ne pense pas en faire réellement partie. Si ces personnes s'inquiétaient pour moi, comme vous le dites, elles seraient ici-même.
McCoy soupira en secouant la tête.
- Vous êtes resté inconscient pendant un sacré moment, vous ne devez plus vous en rappeler, mais plusieurs personnes sont venues s'enquérir de votre santé. Si Jim n'est pas passé, c'est parce qu'il n'a pas eu le temps, il devait sauver nos fesses des Borgs.
- Alors dites-moi qui est venu, souffla Spock en restant allongé, le regard fixé sur le plafond blanc.
Le médecin sembla réfléchir pendant quelques instants, se tenant le menton dans la main, puis il se retourna vers lui.
- Il y a eu Christine, qui a fait semblant de s'intéresser à autre chose, et aussi la Vulcaine rescapée.
Le Premier Officier referma les yeux, soufflant, plus pour lui-même, le nom de la jeune femme. Il lui sembla alors ressentir un grand épuisement, et son corps s'alourdit, ses muscles se tétanisèrent. Alors qu'il commençait à sombrer de nouveau dans le sommeil, les portes de l'infirmerie s'ouvrirent et une silhouette rouge fila vers le lit. Si elle n'avait pas eu un temps d'hésitation en arrivant au niveau du médecin, elle se serait presque jetée sur Spock. Celui-ci rouvrit les yeux, embués de fatigue, et tourna la tête vers elle.
- Spock...
L'inquiétude et le soulagement étaient audibles dans sa voix. Elle serra les poings sur les bords du lit et le regarda un moment sans dire un mot. Sentant l'atmosphère changer, Leonard s'éclipsa en silence, les laissant seuls.
- Nyota, chuchota ensuite le Vulcain. Merci d'être venue.
- J'ai eu du mal à attendre la fin de mon quart pour ça. Comment tu te sens ?
- Epuisé, mais je vais bien. Je pense que je vais avoir besoin de repos, les Borgs utilisent un armement vraiment fascinant.
- Ca a failli te coûter la vie ! gronda la jeune femme.
Le Vulcain tourna un regard surpris vers elle, ce qui la fit se calmer. Elle reprit alors, à voix basse.
- Ecoute... Je sais que tu es passionné par les sciences, mais je ne pense pas que l'on puisse qualifier ces armes de fascinantes quand on sait qu'elles ont bien failli te tuer.
- Elles le sont pourtant : aucune trace visible à l'extérieur, les dommages sont seulement internes. C'est vraiment très intéressant.
- Et mourir, ce serait fascinant ? répliqua-t-elle, agacée.
Spock fronça les sourcils, leva une main et posa la paume sur l'une des siennes. Il la regarda un instant en silence avant de répondre.
- Tu connais ma réponse à ce sujet, Nyota. Je suis Vulcain, nous nous préparons à mourir.
Elle tint son regard un moment avant de hocher tristement la tête, les yeux brillants.
- Je sais. Excuse-moi.
A ce moment, Leonard revint dans la pièce, un padd et un tricordeur médical dans les mains. Il s'approcha du lit de Spock et se tourna vers la jeune femme.
- Il doit se reposer.
Nyota se tourna vers lui, acquiesça d'un sourire faible, puis se retourna et quitta l'infirmerie. McCoy fit face au Vulcain.
- Je vais aller chercher Jim pour son examen, dormez. Au besoin, une infirmière est dans la pièce à côté.
Et, sans attendre de réponse, il traversa la salle dans l'autre sens pour disparaître derrière les portes, tandis que le sommeil venait rattraper l'Officier scientifique qui se rendormit immédiatement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Conscience Ch 4 (Syhta/Flonaru)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Kirk / Spock :: Holoprogramme - RPG :: L'Enterprise :: La passerelle-
Sauter vers:  

Boutons from Pointy EarsCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Musique et Radio | Rock