AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Babylon 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laurent
Traducteur/Analyste
avatar

Masculin Messages : 57
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 29
Localisation : Poitiers
Emploi/loisirs : Master Arts & Sciences

MessageSujet: Babylon 5   Mar 7 Sep - 18:26

Par où commencer...

Babylon 5 est une série se déroulant de l'an 2257 à 2262 dans la station spatiale Babylon, cinquième du nom, située en territoire neutre et destinée à maintenir la paix entre humains et aliens suite à une guerre dévastatrice entre humains et minbaris qui s'est finie de façon mystérieuse.
Diffusée en même temps que DS9, il est quasiment certain que cette dernière lui ai piqué des idées, le créateur de la série, J. Michael Straczynski, ayant déposé la "bible" de Babylon 5 chez Paramount (chaîne productrice des Star Trek en 1991.


La série se distingue de toutes les autres par sa construction. Les cinq saisons qui la compose ont en effet été écrites à l'avance et forme ainsi un schéma narratif cohérent tout du long : 1ère saison : introduction, 2ème saison : éléments perturbateurs, 3ème saison : péripéties, 4ème : résolution, 5ème : conclusion. Toutes les intrigues ayant été planifiée à l'avance, les incohérences y sont extrêmement rares, et suivre la série relève plus du space opéra épique que d'aventures épisodiques comme cela peut être le cas dans les séries Star Trek. Les personnages ont également une réelle évolution au cours des cinq saisons, et il arrive qu'ils deviennent méconnaissable par rapport au début de la série.

Les séries a également innové en matière d'effets spéciaux, utilisant beaucoup d'images de synthèse à une époque où il n'était autant répandu qu'aujourd'hui. La multiplication des vaisseaux est ainsi rendue aisée et on assiste donc à des batailles aux proportions gigantesques.

Le responsable de ses prouesses est avant tout son créateur, J. Michael Straczynski, ancien journaliste, romancier, dramaturge, scénariste de cinéma, de séries, de comic books, sans doute le plus gros bourreau de travail d'Hollywood. Sur les 110 épisodes du show, il en a écrit 92, avec notamment 59 épisodes consécutifs entre les saisons 3 et 5. En tant que scénariste aguerri, il a sur rendre ses personnages attachants sur fond de conflits à grande échelle, et beaucoup restent gravés en vous une fois la série terminée.

Du côté de ses influences, on trouve étonnamment beaucoup de fantasy. Le Seigneur des Anneaux est la première œuvre qui vient à l'esprit tant l'influence se ressent dans l'intrigue, les races extraterrestres et l'aspect "conté" comme si on assistait à quelque chose de mythique. Les légendes arthuriennes prennent également une place importante. Du côté de la SF, les influences sont moins prégnantes mais plus diverses, Star Trek en est une, mais elle agit plutôt comme l'exemple à ne pas suivre, Babylon 5 voulant avant tout se démarquer des séries de SF à caractère épisodique.

À noter que Straczynski avait présenté une idée pour un reboot de la franchise Star Trek en 2004 qui ressemble pas mal au film de 2009.

Voilà, que dire d'autre. Ah oui, le slash. Certes, il n'y a rien d'aussi fort et évident que Kirk/Spock dans Babylon 5 mais il y a bien certaines "amitiés" fortes entre personnages qui pourraient bien révélées des secret si elles étaient scannées par votre troisième œil. En lien, je vous met le site de référence sur la série, ainsi qu'un lien vers le coffret qui contient l'univers Babylon dans son intégralité, y compris les 7 téléfilms et la série dérivée qui n'a duré que 13 épisodes.

The Lurker's Guide to Babylon 5

http://www.amazon.fr/Babylon-5-Complete-anglais/dp/B000WDSRG4/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=dvd&qid=1283875759&sr=8-1


PS : En bonus, une critique que j'avais écrite une fois la série terminée. Pardonnez le langage d'ado duveteux, j'avais 17 ans.
Citation :

"The Babylon Project was our last best hope for peace, a self-contained world five miles long located in neutral territory. A place of commerce and diplomacy for a quarter of a million humans and aliens. It was the dawn of the third age of mankind, the year the great war came upon us all. Those are the years 2258 to 2263 and the place is '''Babylon 5'' Le premier roman télévisé. Le créateur de cette série, Joe Michael Straczinski avait tout écrit à l'avance, presque tous les scénarios des épisodes, pour en faire une gigantesque histoire à suivre sur 5 ans, où toutes les intrigues lancées aux départs seraient résolues à la fin et exploitées pendant toute la durée de la série. Son but était de réaliser un show où l'action viendrait aux héros, inversant ainsi le schéma classique. Il voulait également mêler des situations communes et anodines avec de grands enjeux, des guerres et des grandes batailles. C'est ainsi que lui est venu l'idée d'une station spatiale en territoire neutre où l'autorité en place (''Earthforce'' en l'occurrence) devrait faire face aux problèmes internes puis externe à la station. Et c'est foutrement réussi. Un début assez lent avec une saison 1 fadasse possédant néanmoins d'excellents épisodes, malheureusement impossible de s'en passer car c'est par elle que tout commence. Par contre l'histoire ne tourne pas encore à fond donc beaucoup de loners à l'intérêt pas top sont présents. Toutefois, une fois la série terminée, si l'on revisionne cette saison, une multitude de détails nous frapperons au vu de leur destiné dans les saisons suivante. La saison 2 marque la rentrée dans les choses sérieuses, et on touche très vite au sublime avec le 2x09 ''The Coming of the Shadows' qui sonne comme une fin de saison, cette épisode exceptionnel a d'ailleurs été récompensé par un Hugo Award. Des loners intéressants sont toujours présent mais les épisodes mythologiques se font très nombreux...

J'arrive pas à continuer ma présentation bidon. Sachez juste que cette série est exceptionnelle, je la classe juste derrière Farscape à seulement quelque crans. L'histoire est maîtrisée de bout en bout, il n'y a aucun faux pas, tous les scénarios sont rondement menés, ils véhiculent tous des enjeux importants et la continuité est un régal. Cette série se transforme un morceau épique dans les saisons 3 et 4, où les épisodes-qui-te-mettent-sur-le-cul s'enchaînent à un rythme affolant, les enjeux parlent de sauver des planètes ainsi que la galaxies entières, les ficelles de l'histoire touchent des tas de races différentes, des tas de planètes et des tas de personnages. Ces derniers acquièrent des dimensions de légendes et dépassent leur personnalité d'origine. Sheridan, Delenn, Ivanova, Garibaldi... tous sont des monstres de charisme, et leurs décisions ont vraiment des retombées importantes, le comble étant qu'on les suit aussi bien dans leur vie quotidienne que dans leur frasque politiques. J'ai rarement autant vibré sur mon canapé, même ''Star Wars'' tient difficilement la comparaison face aux épisodes de bourrin de ''Babylon 5'', ceux où les 3D-designer se sont éclatés à multiplier les vaisseaux de toutes les races et les effets de lumières pour mettre en place des batailles monstrueuses où les ''jump points'' s'ouvrent dans tous les coins pour déverser leurs cohortes d'objets métalliques flottant qui veulent la mettre sévère à leurs opposants.

Seules ceux qui ont vu l'ouverture de 10 tourbillons bleutés qui marquent l'avènement de 50 vaisseaux ''White Star'' pour défendre une planète peuvent comprendre la jubilation que l'on éprouve à ce moment là. Et cette musique... elle rythme tous les épisodes, ce mélange de classique et d'électro de l'ex-Tangerine Dream Christopher Franke est la seule musique de série où je me souviens précisément des thèmes après avoir terminé la série, la seule musique de série que je prend plaisir à réécouter sans les images. Calme, furieuse, épique, elle réussit sur tous les tableaux. C'est à l'image de la série : calme, furieuse, épique, chaque épisode exploite des tonnes de storylines et beaucoup finisse sur un cliffhanger qui donne à tous les coups l'envie tenace de voir la suite, qui grâce à ce procédé a pu voir 6 épisodes à la suite sans se lasser ? Moi. La série monte en puissance jusqu'à obtenir son summum en saison 3 et 4, les seules défauts de cette série sont sa saison 1, des épisodes manquants d'intérêts et une certaine lenteur, et la première partie de la saison 5, plutôt craignos en comparaison de ce qui s'était fait avant. Mais cette saison se rattrape sur un final extraordinaire de 5 épisodes qui ont eu raison de mes larmes versées (et c'est très rare). N'oubliez pas les téléfilms, situés en dehors de la storyline première de la série, mais un seul sort du lot : ''In the Beginning'', quasiment un chef d'oeuvre, même si globalement ce qu'il y a de mieux dans ''Babylon 5'', c'est la série, presque un chef d'œuvre toutes catégories confondues et assurément un chef d'oeuvre de la science-fiction.

Encore un mot sur la musique et après j'arrête :

Citation :
La bande originale de Babylon 5 est sans doute la musique d'une série qui m'a le plus marquée, et une des seules où j'ai retenu des thèmes autres que ceux du générique.


Cet alliage unique de musique classique et de musique électronique est du au compositeur, Christopher Franke, qui a assemblé l'Orchestre symphonique du film de Berlin, constitué de musicien jouant aussi bien des instruments acoustiques qu'électronique.
Lui même a fait parti du groupe Tangerine Dream de 1971 à 1987, le groupe est un précurseur de la musique électronique, apparenté à du Kraftwerk, en plus sombre, plus épais, plus atmosphérique, créant de véritables univers glauques lors de longues plages de musique de plus de quinze minutes.
C'est un véritable plaisir d'écouter la BO de Babylon 5 à part. Même sans connaître la série on pourrait être entraînait par cette texture de son si unique et l'alternance de passage calme de toute beauté avec des enchaînements plus dynamiques, énervés, presque épique.
Epique, toute la composition le devient lorsqu'on connaît la série, en effet les thèmes les plus mémorables se déroulent souvent en pleine bataille où des centaines de lasers se croisent. Ecouter la BO sans les images permet de se rendre compte à quelle point la musique rythmait les scènes de combats, on découvre également une musique de toute beauté lorsqu'elle n'est pas caché par les bruitages de la série.
On ne peut que remercier Christopher Franke pour avoir livré une formidable bande originale à la série Babylon 5, reconnaissable d'entre milles. Par la même occasion, il a renforcé la légende de cette série, sa musique a renforcé son aspect grandiloquent, prophétique. Elle fait partie à coup sûr de la longue liste des qualités de Babylon 5.

Je reste à votre disposition si vous avez des questions ou besoin de précisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serialogies.free.fr
kokoroyume
Auteure de fanfictions / Traductrice
avatar

Féminin Messages : 555
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 31
Localisation : Prisonnière du Nexus
Humeur : Rêveuse

MessageSujet: Re: Babylon 5   Mar 7 Sep - 20:54

o_o
Ca c'est un article qui me donne vraiment envie de voir cette série !
Le scénario de base me plaît bien (c'est infime, mais je n'ai pas pu m'empêcher de penser un peu à Battlestar Galactica avec l'intro) et l'idée d'avoir des personnages travaillés m'attire beaucoup (et merci pour le petit passage sur la 'touche' slash xD)
Et ajouter que les bandes originales valent le détour est le point qui me convainc définitivement que je dois m'y mettre ^_^

(Je vais chercher un peu afin de voir si je sais jeter un oeil au début avant de faire le marathon de tous les épisodes ^^)

Juste une toute petite chose, tu parles d'affrontements dans l'espace... ça ne prend pas trop de place dans l'intrigue ?(j'avoue, les SF à la Star Wars, c'est pas mes genres préférés... ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent
Traducteur/Analyste
avatar

Masculin Messages : 57
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 29
Localisation : Poitiers
Emploi/loisirs : Master Arts & Sciences

MessageSujet: Re: Babylon 5   Mar 7 Sep - 21:05

J'insiste peut-être sur les batailles spatiales parce que ça m'avait impressionné à l'époque et que j'en suis assez friand. Même s'il y en a beaucoup, ça reste raisonnable dans une série de 110 épisodes, et en tout cas elles sont toujours justifiées par le scénario.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serialogies.free.fr
kokoroyume
Auteure de fanfictions / Traductrice
avatar

Féminin Messages : 555
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 31
Localisation : Prisonnière du Nexus
Humeur : Rêveuse

MessageSujet: Re: Babylon 5   Mar 7 Sep - 21:17

Ok, si elles mettent en valeur le scénario ça devrait passer sans problème pour moi ^^
(C'était le cas avec BG, donc je devrais apprécier :p)

Et merci pour l'article =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shina Maemi
Auteure de Fanfictions
avatar

Féminin Messages : 348
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 36
Localisation : Nord
Emploi/loisirs : fanfics, mangas, cinéma, littérature, dessin, art, histoire, jeux vidéos.....

MessageSujet: Re: Babylon 5   Mar 7 Sep - 22:18

Waouh !! Merci Laurent pour ce fort intéressant résumé, qui me donne encore plus envie de m'y remettre !!!
Dès que j'ai fini Star Trek TOS je crois que je vais enchaîner sur Babylon V !!!
ça me fait penser qu'à la même époque à peu près j'étais trop fan de Total Recall 2070 et le damné qui passaient aussi sur canal. Si quelqu'un s'en souvient ?
En tout cas merci encore pour la critique et le lien, parce que l'intégrale + les films pour ce prix là ça vaut vraiment le coup !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Babylon 5   

Revenir en haut Aller en bas
 
Babylon 5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Babylon Bombs
» Bob Marley - Babylon by Bus (1978)
» Babylon Circus - La belle étoile
» recherche partition en batterie fanfare de RIVER OF BABYLON
» Babylone Schmitt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Kirk / Spock :: Quartiers des cadets :: Le mess-
Sauter vers:  

Boutons from Pointy EarsCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit